billet25-pinchedez.jpgLa première série de l'épreuve de nuit de Nevers n'a pas fait que des heureux. En effet la manche nocturne qui opposait les ténors de la catégorie « Expert » a été « raccourcie » d'un tour puisque le préposé au drapeau à damiers a mis fin à la course après 4 tours seulement alors que la série en comptait cinq !

Si la domination de Denis Bouan (Buell 125R) n'est pas à remettre en cause, Philippe Pinchedez, le pilote officiel Ducati est sorti de cette épreuve complètement furieux !

" La direction de course a arrêté la première série dans laquelle je me trouvais au bout de quatre tours au lieu des cinq prévus. Résultat, pour pouvoir insérer nos temps dans le classement général et afin qu'il y ait une équité avec les pilotes ayant parcouru cinq tours, le jury moto a appliqué une règle de trois et passé notre temps de course de quatre à cinq tours. Je m'en suis rendu compte en constatant que le pilote N°136 (Manoel Delaval) qui avait chuté sous mes roues à 50 mètres du drapeau à damiers, était classé non seulement devant moi mais avec 6 secondes de moins. Avec cette façon de calculer complètement aberrante, je me suis retrouvé classé en 18e position de la course, à 30 secondes des premiers, alors qu'en fait j'étais 13ème à moins de 20 secondes du vainqueur. J'estime donc que je perds dans l'histoire près de 10 secondes. »

Et le pilote de Montpellier de renchérir « Lorsqu'on sait les risques que l'on prend en roulant à 200 Km/h entre des arbres pour arracher ces précieuses secondes, on tombe sur la tête devant ce type de pratique. C'est de l'amateurisme de la part de la Fédération qui gère ce rallye. ».

Sous le coup de la colère, Philippe Pinchedez a menacé de quitter le Moto Tour, mais par « respect pour ses sponsors » il a décidé de continuer l'aventure sur sa Ducati Hypermotard.

Au classement général Philippe Pinchedez (Ducati N°22) pointe ce jeudi 2 octobre, 5e à 1'28'' du leader. Autant dire que le podium sera très dur à aller chercher.

Le site de Philippe Pinchedez.