Après avoir cherché en vain à partager un box ou en louer un dans un parking privé des alentours, je me suis résolu à prendre un abonnement moto dans un parc. A part Vinci, aucun n’avait de place moto ou alors elles étaient toutes réservées, du coup c’est finalement chez eux je vais me garer. Franchement c’est à contrecœur, Vinci donnant vraiment l’impression d’une société ouvertement motophobe, il n’y a qu’à voir leur comportement aux parcs de la Défense, où ils ont usé et abusé de la verbalisation en surface pour faire raquer au maximum les deux-roues devenus des clients contraints et captifs. Ailleurs dans Paris, on a vu des motards payer chez eux plus de 100 Euros pour trois jours de stationnement près d’une gare ! Exorbitant, mais si l’alternative est de retrouver sa bécane à la fourrière, on comprend que ceux qui ont les moyens cèdent à ce chantage.

Prendre un abonnement chez Vinci était donc un dernier recours, mais j’ai eu la bonne surprise de tomber sur du personnel charmant, motard, compréhensif et arrangeant. Le stationnement proposé, bien qu’encore un poil cher à mon goût, est bien adapté à mon usage et suffisamment souple. En plus, ils prêtent des vélos au besoin, laissent les motards utiliser eux-mêmes ponctuellement leur station de lavage... Bref, sans pour autant faire de la pub pour eux, c’est une preuve de plus qu’un groupe peut avoir des orientations abusives, mais que ses filiales peuvent rester décentes… A moins que là encore, ce soit une histoire de région ? Par ici, il n’y a à ma connaissance pas de verbalisation abusive des 2-roues en surface, les parcs souterrains doivent donc proposer une offre cohérente et attractive.

Pendant que j’y suis, une petite réaction à cet article :

http://news.caradisiac.com/100-000-permis-retires-en-2008-record-battu-941

Il me semble que la loi a changé assez récemment (dites-moi si je me trompe) pour qu'on ne perde plus de point pour les petits excès de vitesse, qui constituent le plus gros des flashs. C'est une question de rentabilité, si plus personne ne roule, plus de PV ! Donc on laisse les points et on continue le racket. On pourrait aussi rappeler qu'avec le prix du pétrole, les gens on assez nettement moins roulé cette année. La baisse est proportionnelle dans les accidents et les infractions, c'est on ne peut plus normal. Ce qui l'est moins, c'est de continuer d'imposer des quotas aux flics, qui se rabattent pour les atteindre sur des choses absolument insignifiantes.