Ce nom de code ne vous dit peut-être pas grand-chose et pourtant cette route mythique aussi appelée la Stuart Highway traverse le continent Australien du Nord au Sud sur près de 3000 km. C’est en l’honneur de John McDouall Stuart qui fut le premier explorateur anglais à traverser cet immense pays dans les années 1860 que la route fut baptisé ainsi. Arrivé à Darwin avec ma moto par la voix des airs, je me lance avec mes 100 chevaux (Stuart en avait que 15..) plein sud en direction d’Adélaïde : 3000 km de désert me font face !

Parc Naturel de Kakadu

Je commence tranquillement ma descente par la visite du Parc Naturell de Kakadu histoire de m’acclimater au pays et aux bêtes qui l’habitent. Des crocodiles, des serpents, des araignées bref rien à côté des centaines de mouches qui vous harcèlent à la moindre pose. Si par malheur vous faites usage de vos deux mains, elle s’empressent de vous recouvrir le visage, de se coller à votre bouche, vos narines et vos yeux, inimaginable !

Road Train

Les kilomètres défilent et peu à peu la civilisation disparait, quelques road train pimentent un peu les monotones lignes droites. Doubler des milles pattes de plus de 58 mètres de long lancés à 100 km/h n’est qu’une simple formalité pour la T mais c’est loin d’être le cas pour les 4X4 australiens alourdis d’équipement innombrables.

Bar de Daly Waters

Le soir, je plante ma tente non loin de bars ou de stations essence. Le bar de Daly waters restera a jamais gravé dans ma mémoire. Construit à 1920, il a vu passer la première ligne de télégraphe puis servit de relais pour les avions n’ayant pas assez d’autonomie pour rallier Port Augusta à Darwin. Beaucoup, beaucoup de litres de bière y ont été éclusés et nombreux sont ceux qui y ont voulu laisser une trace en accrochant leur casquette, t-shirt et pour nombreuses d’entre-elles : leur soutien gorge, un endroit comme nulle part ailleurs !

Devil's Marble

Je continue mes tribulations en visitant Devil’s Marble et en m’arrêtant à Alice Springs ! J’abandonne la route mythique pour aller jeter un œil à Ayers Rock, ce superbe rocher qui trône en plein milieu du désert. Il fait chaud et le vent est brûlant mais quel spectacle !! Je ne peux m’empêcher de lâcher un « Ouah » au coucher du soleil, c’est beau !

Ayers Rock au coucher du soleil

Alors que je me rapproche de la côte, je passe certainement la ville la plus horrible d’Australie (il en faut bien une !) : Coober Pedy, cette citée fut le refuge des chercheurs d’Opale. Tout le monde dans les année 20 s’est senti obligé de faire des trous partout dans la croute terrestre, à tel point qu’il y est tout simplement interdit de courir ! Les pelleteuses rouilles parmi les tas de gravas, le spectacle est effrayant !

Coober Pedy

Alors que je savoure l’air frais de l’Océan, un groupe de motard vient à ma rencontre : réservoirs surdimensionnés, pneus à crampon, l’Australien ne rigole pas quand il s’agit d’aventure. La préparation des motos est soignée et le matériel de camping réduit à son minimum : l’objectif c’est le tout terrain !

Camping en Australie

Ils viennent d’assister à des records de vitesses sur un lac salé et rentrent à la ville. Nous passons la soirée ensemble à nous compter nos aventures respectives, un vrai régal ! Ainsi s’achève ma virée sur la Stuart Highway..

Les Motos Port Germein