Yan Devil m’a laissé un message où il me dit qu’il va pouvoir reprendre la route mais uniquement par la trans-saharienne goudronnée, la route de Tamanrasset, In Sallah, Gardhaia que prenaient tous les passeurs de bagnoles des seventies et même d’après. À l’époque, les trois milles kilomètres se faisaient par la piste puis à partir des années quatre vingt, le goudron est arrivé jusqu’à Tamanrasset par le nord et Arlit par le sud, laissant encore six cent kilomètres de piste avec au milieu le franchissement mythique de la dune de Laouni, parsemée de carcasses Peugeot polies par les vents de sable. Quand j’étais passé par là, il y a quelques années, une averse providentielle avait tassé le sable et le passage de la dune s’était fait avec une facilité déconcertante. Il y avait avec nous un Suisse rouquin et passablement mystique que, deux ans auparavant, j’avais rencontré sur la route de Mauritanie inondée par un violent orage. Les pluies ne sont pas rares sur le Sahara Atlantique, contrairement à la région de Laouni et après sa traversée mon Valaisan illuminé en avait déduit que j’étais une sorte de mage qui attirait les averses. Je comptais bien vérifier ça cette année en longeant les vagues sableuses du Ténéré, mais les circonstances en ont décidé autrement…C’est vrai que quand je suis arrivé à Marseille il pleuvait un peu, mais je ne suis pas certain que ça suffise comme preuve de mes superpouvoirs. Maintenant, il reste deux cent kilomètres de sable entre les deux frontières. Il paraît que ça se franchit en convoi parce que ça braque un peu dans le secteur. De toute façon, là-bas, c’est facile de trouver un guide ; ils connaissent bien les pièges les guides puisque quand il n’y a plus de touristes, ils font trafiquants, puis quand il y a rébellion, ils font rebelles. Pour tous ces métiers-là, la formation est la même ; il suffit de bien connaître toutes les routes.le dieu de la pluie Yan devil va donc repartir. S’il y en a qui veulent suivre sa trajectoire, je file son adresse de blog à lui ; c’est une version différente du même voyage, c’est parfois insolite d’avoir les deux versions du même fait... (banguialger.canalblog.com)