henriette bricoleL’après midi je répare ma moto, pendant que Gilles, qui m’héberge, travaille à l’ambassade et que Henriette fait des gâteaux ou des moulages en pâte à papier ce qui parfois a tendance à se ressembler ; il faut faire très attention si une petite faim surgit entre deux serrages de culasse.Les gardiens de la maison sont assez intrigués par ce mec en slip qui n’arrête pas de bricoler un tas de ferraille qui traîne là depuis l’année dernière. Gilles m’a filé un vieux pantalon à lui futal diplo parce que dans le monde des gardiens de maison, on n’a pas l’habitude de voir les blancs en slip. En plus, je dois reconnaître qu’en voyage, je ne m’équipe pas des slibards les plus élégants de ma collection. Mais bon, avec la dégaine que je me paye, froqué en fûte diplo de deuxième main, je ne suis pas certain d’avoir enfin le look idéal du blanc qui bricole dans l’arrière cour de la maison, mais les gardiens ont l’air de trouver que la morale est sauve !