Ici, tous les jours, on rend visite aux voisins d’en dessous, les poissons tropicaux. Le coin est méga réputé pour ses requins baleines et ses raies mantas, mais depuis dix jours ces deux géants des mers ont pris leurs vacances, ils devaient avoir des RTT à rattraper ces cons-là, j’aurais dû leur envoyer un mail pour les prévenir de mon passage. Chaque matin, avant que le soleil ne tape trop dur, on se jette dans les vagues pour pousser les gros hors-bords, et on part au large. Même si les stars se font désirer, il y a du monde sous l’océan houleux. poisson nezOn y croise des tas de bestioles de toutes les tailles et parfois assez débiles, comme ce poisson crétin avec un nez ridicule et du rouge à lèvre bleu ; je savais pas que Bilal avait des lecteurs sous-marin. Il y a aussi des poissons guitares et des raies électriques. Ces deux-là, s’ils avaient pu s’accoupler, je crois que Jimmy Hendrix aurait été moniteur de plongée. guitare fishLes méduses sont très jolies, elles prennent aussi bien la lumière que juliette Binoche juliette binocheet il y a toujours un dauphin pour passer discrètement voir qui sont ces humains en caoutchouc qui essayent de s’installer chez eux. D’ailleurs les pêcheurs du coin ont longtemps cru que c’était les plongeurs avec leur look de martien qui faisaient fuir le poisson. Il a fallu la création d’une association de tous les riverains pour arriver à leur faire comprendre qu’au large des bateaux usines sous pavillon de complaisance engouffraient chaque jour des dizaines de tonnes de poissons sans trop se soucier du petit mec avec sa canne à pêche qui essaye de choper un espadon sur sa barquette à côté de la plage.juliette binoche