Bangui est une petite ville assez tranquille où, le soir, on peut se balader à pied sans craindre l’agression à chaque coin d’ombre. Dans les petits chemins des quartiers un peu chics, il faut plus faire attention aux serpents qu’aux coupeurs de route. Mais je ne fais pas trop de marche à pied ; quand on a débarqué la moto du camion d’Ali devant la maison de Muriel, mon pied a traversé une planche pourrie sur la benne. C’est insolite, non ? Le largage de la bécane hors du vieux Merco, c’était finalement, mon dernier mètre à moto de ce voyage et c’est là que je m’estropie…ils me l’ont bien dit chez Motomag, que ce n’était pas sérieux de rouler en tongues ! alors je soigne bien mon bobo et j’évite la marche à pied ; ce serait vraiment trop con de se faire amputer la veille du retour. les pieds dans le camion J’ai rendu visite aux motards d’Acted , une ONG qui retape les ponts et m’a bien aidé en me conseillant sur les passages du Soudan à la république Centrafricaine…ils sillonnent le pays pour faire des relevés de l’état des ponts et les remettre ensuite en état avec l’aide de la population. Ils passent une partie de leur temps à parcourir les pistes pourries du pays et l’année prochaine, je ferai sans doute un bout de route avec eux, y’a pas mieux pour savoir où on va que de se balader avec ceux qui retapent les routes. mission acted