billet17-bouan-orival.jpgLa 2e spéciale de jour, qui s'est déroulée à Orival (dans les boucles de la Seine, pas très loin d'Elbeuf (76) a été remportée de manière magistrale par Denis Bouan sur sa Buell 1125 R(N°3).

En effet le pilote officiel de la marque US, réussit un chrono étonnant de 2'02''62 avec plus de 4 secondes de mieux que le pilote belge Frédéric Lejeune sur BMW 1200 HP «  sport ».

Ils sont d'ailleurs les seuls à tirer leur épingle du jeu, puisque leurs adversaires leur concèdent près de 6 secondes, sur une spéciale de plus de 5 km, sur un revêtement très dégradé.

La première victime de cet état de fait est Vincent Philippe,qui a méchamment mordu le bas côté de la « piste » avant de voir sa moto guidonner de manière très brutale et de l'envoyer par dessus bord.

Malgré le résultat de ces 2 spéciales, il est pour l'instant impossible de dire qui mène au classement provisoire, puisque le jury (suite aux réclamations de l'épreuve de nuit de Pevy,) n'a toujours pas pris de décision.

Cela est d'autant plus regrettable que l'on est à plus de 24H de la spéciale de nuit qui se déroulait à Reims. Le Moto Tour cherche désespèrement à obtenir l'aval des instances internationales (FIM) pour accéder à l'échelon de « championnat mondial ». Pour l'instant avec le flou artistique qui entoure les résultats de la première étape, on est sincèrement en droit de se demander si l'on navigue pas pas l'amateurisme le plus complet.