Le grand cirque politico-médiatique vient de rouvrir ses portes.
Les superlatifs manquent pour qualifier la qualité du spectacle qui se joue.
D’ailleurs la presse ne s’y trompe pas, on ne parle que de cela dans tous les médias. Le plus fort c’est que les acteurs sont quasi dans l’improvisation et là ce sont les années d’entrainement et le métier qui parlent…
Un ministre pris la main dans le sac, en flagrant délit de mensonge !
Ce qui me surprend le plus… c’est qu’on soit surpris !
De la corruption, du trafic d’influence, de la cupidité, de l’abus de pouvoir, de la mégalomanie… les manuels d’histoire en regorgent.
En fait ce n’est pas que ça se produise qui nous surprend, c’est que ça se sache.
Tellement de déclarations, de propos et de comportements biaisés, tellement de supercheries. Nous vivons dans un monde de dupes et de faux semblants…
Le président autoproclamé d’un parti d’opposition déclare péremptoire que le parti au pouvoir ne respecte pas la démocratie, personne ne relève l’énormité du propos…
Un grand flic impliqué dans un trafic mafieux, normal, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre.
Corruption, lobbying, affairisme, business, intérêt personnel... joyeux mélange.
Notre microcosme motardesque n’échappe d’ailleurs pas à ces turpitudes…
Le contrôle technique qui accouche au forceps dans le lit de l’Europe,
La détention obligatoire d’un éthylotest,
Le port d’équipements dits de sécurité,
La visibilité des usagers vulnérables,
La taille des plaques…
Ce n’est que pour faire progresser la sécurité routière, sauver des vies. A aucun moment il n’y a pression, corruption, recherche d’un intérêt autre, rendre service à un copain de promo, développer l’emploi dans un secteur en crise, détourner ou tronquer les statistiques pour justifier son action, s’obliger à légiférer pour prouver que l’on est actif, satisfaire l’ambition d’un fonctionnaire en mal de reconnaissance. Tout est clair et limpide. Droit dans ses bottes, le regard fixé sur l’intérêt supérieur…le nôtre, notre sécurité sur la route, notre vie.
Dernier exemple, les radars mobiles-mobiles.
Officiellement destinés à chasser les grands excès de vitesse. Mode d’emploi annoncé, le véhicule des forces de l’ordre circule à la vitesse légale et prend tout véhicule qui le doublerait avec un différentiel important, au moins 20km heure. Il se trouve que par le plus grand des hasards, le véhicule des forces de l’ordre circule ostensiblement sous la vitesse légale, un peu comme une chicane mobile générant une irrépressible envie de doubler…en infraction car pour être en sécurité il faut doubler rapidement !!
Le citoyen usager de la route n’est pas raisonnable... on en a pris des centaines en quelques jours !
Preuve par l'absurde que la répression est nécessaire.
Juste une dernière chose, j’ai ouvert un compte aux trois Suisses... par les temps qui courent ce serait prudent de le déclarer avant de me faire chopper par le garde des sous.
Je possède aussi un portefeuille en croco, mais bon, c'est pas en Caïman...ça reste autorisé je suppose ?

Trésor.