Juste au moment où plusieurs dizaine de milliers d’usagers de deux ou trois roues à moteur descendent dans la rue pour crier leur ras le bol de l’escalade sécuritaire, du tout répressif, de la déshumanisation du contrôle sanction automatique…
Alors que les chiffres de l’accidentalité et de la mortalité sur nos routes sont à la baisse depuis des mois….
Alors que pour la première année depuis 10 ans les radars ont moins flashé que l’année précédente…
Faisant fi de tous ces indicateurs positifs pour le ministre de l’intérieur et les technocrates qui le conseillent, le radieux mois de mars a fait péter à la hausse les chiffres provisoires publiés aujourd’hui par la Sécurité Routière.

C’est sûr, ça va causer dans les médias…
Les vautours et autres oiseaux de mauvais augure vont s’en donner à cœur joie et profiter de l’aubaine pour nous asséner des vérités bien senties…de préférence autour de la vitesse.
Mais alors, si les radars ont moins flashé en 2013 ce n’est pas parce que la vitesse maximum autorisée est mieux respectée ?
Et si la vitesse indiquée est mieux respectée ça veut pas dire automatiquement que la vitesse moyenne baisse et que donc conformément au fameux (j’ai failli écrire fumeux !!!) théorème il s’ensuit mathématiquement moins d’accidents ?
On nous aurait menti ?
Les experts nous avaient pourtant affirmé que ça marchait ! Et que c’est même pour cette raison qu’il faut immédiatement abaisser la vitesse maximum sur toutes les routes bidirectionnelles…
Ya quelque chose qui cloche ! Même deux… le pognon et la météo…
Eh oui quand il a relativement plus de moyens et qu’il fait beau, faisant fi de la morosité ambiante, de la crise, du risque de perdre un petit point sur son permis, pour se sortir de l’étau et se ressourcer, l’usager lambda prend la route. Et forcément, pas besoin d’être expert… plus on met de monde en mouvement en même temps, plus les risques de se rencontrer accidentellement sont accrus…
Faut réagir de suite les gars de la Sécurité Routière, faut pas laisser filer, le nouveau chef des ministres ça va pas lui plaire cette affaire, ça risque de bousiller sa superbe côte de popularité.
Pour les solutions, faites comme d’habitude…
Vous sortez les représentants des associations de vertu de leur boite pour un petit tour de piste médiatique assorti des messages larmoyants et infantilisants d’usage, vous vous arrangez avec les groupes pétroliers et autoroutiers pour ramener les prix à des niveau plus prohibitifs et vous nous collez une nouvelle promesse d’augmentation de la répression et d’accroissement du parc des outils de contrôle de la vitesse…(vous avez pensé au sous-marin pour les routes côtières ?).
Si vous êtes vraiment joueurs, vous maintenez le projet de 80 sur les routes bidirectionnelles et tant que vous y êtes, supprimez l’expérimentation de la circulation inter files pour les motards…toujours mauvais élèves !

Trésor.