Motomag.com

Les blogs de Moto magazine

Le GP de Macao 2008

Descriptif de la course moto du Grand Prix de Macao (Chine) du 16 novembre 2008. Ce GP oppose la crême des pilotes du Tourist Trophy aux pilotes européens d'endurance et notamment les quatres pilotes français du "team of Paris" en superpike et supersport. Par Moto Magazine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 16 novembre 2008

Gérald Muteau décroche le podium du supersport à Macao

podium-supersport-gpmacao.jpgPour sa 3e venue au GP de Macao, Gérald Muteau (à gauche) qui disposait d'une Triumh 675 a réussit a décrocher la 2e place du podium supersport au GP de Macao, samedi 14 septembre. C'est une belle performance pour le « Team of Paris » et c'est historique pour les français, car c'est la première fois qu'un pilote tricolore décroche un podium dans cette ancienne colonnie Portugaise.

Il faut dire que le français a bien été aidé par un coup du sort, puisque le jeune Dan Linfoot, 3e de la 2e séance qualificative a tenté un freinage de trappeur mais cela n'est pas passé : il chute et emmène avec lui Rico Penzkofer un autre prétendant à la couronne de la catégorie.

Alors que les superbike qui sont en tête tournent dans des chronos de 2'27'' proches des qualifs, le leader de la catégorie supersport Keith Amor suit le train en 2'35 soit 8 secondes de moins seulement, sur ce circuit particulièrement exigeant.

Gérald Muteau pointé 17e en début de course abat des chronos très réguliers en 2'35'' à quatre secondes seulement de Keith Amor (centre de la photo) . Le Parisien termine la course en 11e position au scratch et 2e de la catégorie supersport. La 3e place du podium est enlevée par Joao Contente Fernadens un Portugais connu en France pour avoir roulé aux 24H du Mans et au Bol d'Or avec Endurance Moto 38.

« J'aurais pu mieux faire si je n'avais pas été bouchonné tout le temps par Steve Mercer ( un new comer) qui me ralentissait beaucoup dans les virages ».

Les français réalisent un beau tir groupé en terminant dans le sillage de Gérald Muteau.

Pour Fabrice Miguet, cette course s'apparente selon lui plus à une course sur piste (elle est très large) avec des condition de course sur route ( Il n'y a pas d'échappatoire) . Ces conditions ne sont pas les plus optimums pour lui « Ici, il faut savoir régler parfaitement sa moto, pour pouvoir faire un résultat. C'est une chose que je n'ai pas l'habitude de faire ».

Amaury Baratin, qui faisait ses premières armes sur le circuit de Macao, s'avoue plutôt satisfait même s'il a commis une petite erreur en début de course. « J'avais trop chauffé mon moteur et au signal du départ je suis resté scotché sur la grille: je suis parti 3 secondes après tout le monde! » Mais il se rassure car en course « J'ai roulé une seconde et demi plus vite qu'en qualifs ».

Enfin Pierre Chapuis, s'en veut car trop optimiste, il a fait une erreur de pilotage « J'ai passé Gérald Muteau, mais ensuite j'ai tiré tout droit et je suis tombé au ralenti. C'est dommage car j'étais dans le bon wagon ».

samedi 15 novembre 2008

Stuart Easton détrône Michaël Rutter au 42e GP de Macao

podium-sbk-gpmacao.jpgLe jeune Stuart Easton (au milieu sur la photo) va ramener un bien beau cadeau à sa future femme en Ecosse : une victoire au Gp de Macao ! En effet à 25 ans, samedi 15 novembre Stuart Easton se permet de damer le pion à tous les vieux spécialistes des courses sur route, comme Michaël Rutter (Ducati N°200) et l'empêche de réaliser la passe de sept.

Les choses sont allé très vite, puisque dès le départ c'est le vétéran qui prend la direction des opérations suivi comme son ombre par Cameron Donald (Suzuki N°6), suivi à peu de distance par Stuart Easton (Honda N°3).

Mais très vite le pilote Ducati lâche du lest, de manière plutôt surprenante et laisse ses deux adversaires mener les débats. Au tiers de la course Cameron Donald est victime d'ennui mécanique et laisse le champ libre au jeune Ecossais.

Ce dernier résiste très bien au retour de Michaël Rutter, victime selon lui «  de problèmes au coude, et n'a rien pu faire contre son jeune adversaire, qui a magnifiquement roulé! ». Les mécaniques ont été particulièrement sollicitées, ce qui fait que nombre de pilotes ont abandonnés,comme le malheureux Connor Cummings (Yamaha N°3), du « team of Paris » auteur de la pole position la veille et qui a dû jeter l'éponge alors qu'il revenait sur les hommes de tête « Mon moteur s'est mis à tourner sur 3 cylindres », indique le pilote originaire de l'Ile de Man.

Cette déconvenue n'est que passagère pour le team piloté par Olivier Pierson, puisque Gérald Muteau engagé en catégorie supersport, ramène la 2e place du podium. « Après ma 3e participation, on peut dire que l'objectif qui m'a été assigné a été atteint ».

Ce podium fait partie de la succession de coups de théâtre qui ont émaillé cette course, puisque Riko Penzkofer (Yamaha N°13), l'un des adversaires les plus attendus de la catégorie supersport a été pris dans un strike avec 3 autres pilotes dès le début de course.

vendredi 14 novembre 2008

Pole position pour Conor Cummins du « Team of Paris »

macao6-cummins08.jpgLa dernière recrue du « team of Paris » Conor Cummins, a décroché la pole position de la 2e séance qualificative du GP moto de Macao, vendredi 14 novembre 2008. En effet le pilote de l'Ile de Man, recruté à l'occasion par Olivier Pierson , le boss du team français(à gauche sur la photo), a signé le meilleur chrono.

Non content de cet exploit, qu'il a lui même du mal a expliquer, il améliore le record du tour de près d'un dixièmes de seconde et ce au nez et à la barbe de vieux briscards comme Michaël Rutter (6 fois vainqueur à Macao) et de John Mc Guiness, multiple vainqueur des courses sur route sur l'Ile de Man.

C'est d'autant plus remarquable que le jeune Conor Cummins (22 ans) ne réalise que sa 2e prestation à Macao, en 2007 il avait terminé 5e ! Un pilote à surveiller de près donc.

Bien entendu Michaël Rutter, distancé de seulement 49 centièmes de seconde a tout de suite contre attaqué « Je n'ai pas utilisé de pneus de qualifications, et j'ai roulé avec mes pneus de course. Je suis donc tout à fait satisfait de mes chronos ».

La course du samedi 15 novembre, qui se déroulera sur 15 tours, mettra des tueurs sur la piste ! D'autant que les pilotes qui sont dans le Top 5, après cette dernière séance d'essais sont tous dans le même seconde !

Les français s'en tirent très honorablement, même si Gérald Muteau ne réussit pas à rentrer dans le Top 3 de la catégorie 600. Il se fait coiffer au poteau, par Dan Linfoot, un jeune anglais (20 ans) issu du 600 superstock Europe ! Décidément c'est l'année des révélations !

Les autres français du « Team Of Paris », Pierre Chapuis, Fabrice Miguet et Amaury Baratin améliorent tous les chronos, parfois de manière spectaculaire : 4 secondes pleines pour Chapuis par exemple. Mais cela ne suffit pas. Ils partiront en queue de peloton.

A souligner cependant la très bonne prestation du belge Marc Fissette (Yamaha N°20), qui fait un bon de 5 places lors de la 2e séance d'essais. Le « new comer » améliore son chrono de plus de 5 secondes « avec un pneu usagé » précisent ses mécanos !

Résultats de la 2e séance d'essais qualifs : 1er Conor Cummins ( 2'26580), 2e Michael Rutter – Ducati (2'27 077), 3e Cameron Donald - Suzuki (2'27128), 4e John Mc Guiness – Honda (2'27521), 5e Ian Hutchinson -Kawasaki (2'27554)...11e Michaël Weynand – Yamaha ( 2'29907).....15e Marc Fissette – Yamaha (2'31755)...21e Gerald Muteau – Triumph 675 (2'35050).....23e Pierre Chapuis – Yamaha ( 2'35530)...27e Fabrice Miguet – Suzuki (2'38609)....31e Amaury Baratin – Suzuki (2'38''609).

jeudi 13 novembre 2008

Le dernier de la bande des quatre...mousquetaires

macao-5-chapui08.jpgLa première séance qualificative du 42e GP moto de Macao, du jeudi 13 novembre 2008, a donné lieu a une intense bagarre entre les deux favoris : Michaël Rutter (Ducati) 6 fois titré à Macao et John Mc Guiness (Honda) qui ne possède que 2 victoires à son actif dans cette ancienne colonie Portugaise, en Chine.

Au final Michael Rutter (N°200) signe le meilleur temps avec une avance de 62 millièmes de seconde sur son compatriote (N°2) ! Il faut dire que les deux adversaires, n'ont pas ménagé les changements de pneus, passant des pneus qualifs à tour de bras ! De même, le règlement est complètement ouvert, ce qui permet aux équipes de pointe de disposer de vraies motos de superbike, comme « on en faisait dans le temps, mon brave monsieur », l'argent ne semblant pas être un obstacle pour les teams britanniques.

Durant ce furieux mano à mano, le meilleur français est Gérald Muteau (N°66) qui signe le 19e chrono et le 3e temps de la catégorie supersport. Son objectif est d'ailleurs de « faire un podium », pendant que dans le même temps, le tout jeune Connor Cummins (Yamaha N°4) dernière recrue du « Team of Paris » est chargé de chasser le Top 3 en catégorie superbike.

Il a les courses sur route dans les gênes, puisqu'il est né sur l'Ile de Man et qu'il a déjà participé au GP de Macao en 2007, où il a terminé 5e.

Le complice de Gérald Muteau : Pierre Chapuis ne pointe que 25e. Mais pour lui l'essentiel est de « se faire plaisir » surtout depuis un certain Bol d'Or en 1997. Cette épreuve se déroulait alors encore sur le circuit du Castellet , dans le Var « J'ai perdu l'avant à la Verrerie et on m'a relevé avec de multiples fractures des vertèbres. J'ai mis plus de six mois à m'en remettre ! ».

Maintenant Pierre ne se met plus la pression « bien sûr quand on peut améliorer, on essaye toujours d'y tendre. Mais plus à n'importe quel prix! » Et on le comprend.

Outre son engagement en championnat d'endurance de France, Pierre Chapuis qui tient la concession « Moto Ain » aide un certain nombre de pilotes comme Denis Bouan, Lucas de Carolis et dernièrement Sylvain Barrier, manière pour lui de rester dans la course.

Résultats de la 1ère séance d'essais qualifs : 1er Michael Rutter – Ducati ( 2'28156), 2e John Mc Guiness - Honda (2'28 781), 3e Steve Allan – Kawasaki ( 2'29914)....14e Michaël Weynand – Yamaha ( 2'32295)....19e Gerald Muteau – Triumph 675 (2'36607)...21e Marc Fissette – Yamaha (2'37 074)...25e Pierre Chapuis – Yamaha ( 2'39515)...27e Fabrice Miguet – Suzuki (2'40824)....31e Amaury Baratin – Suzuki (2'42''209).

Macao, les belges aussi.... une fois

macao-4-weynan08.jpgDerrière la pléthore de pilotes anglo-saxons qui font le spectacle au GP de Macao, outre la petite colonie de Français il y a aussi deux pilotes belges, une fois.

Le premier d'entre eux est Michaël Weynand (à droite), qui dispute cette épreuve pour la 2e fois. « Je suis déjà venu en 2006, où j'avais été invité par un sponsor local (SK Support) et j'avais terminé 10e avec une kawasaki louée sur place ».

En 2008, le pilote belge « germanophone » précise-t-il récidive, mais cette fois avec un team allemand (IGT Bike promotion racing) qui est engagé en championnat supersport allemand avec la 3e place au général. Michaël roule sur une Yamaha R1 en catégorie superbike avec le N°25 (voir photo)

Pour lui, « il reste encore du travail à faire sur la machine, car lors des essais libres ( du jeudi 13 novembre) la moto déleste trop de l'avant et connaît des problèmes de coupure avec son shifter ». Cela ne l'empêche pas de pointer 9e au provisoire.

C'est sans doute la dernière fois que l'on voit Michaël au GP de Macao, par ce que « C'est une bonne expérience, mais qu'il ne faut sans doute pas renouveler trop souvent et je dois penser à ma famille ». Se reprenant il ajoute « Mais je pense qu'en 2009, je vais quand même essayer de m'aligner au North West 200 (la patrie des courses sur route en Irlande) ».

Le deuxième pilote belge est Marc Fissette, qui est en « new comer » (nouveau venu). Il roule sur une Yamaha R1 avec le N°20. « Pour l'instant mon but est d'apprendre le circuit et bien le mémoriser, surtout dans la partie technique ». Marc n'est pas un inconnu complet en course sur route, puisqu'il a figuré 2e au GP Ulster « mais c'était en 1997 » précise-t-il.

Résultats de la séance d'essais libres : 1er Michael Rutter – Ducati ( 2'31098), 2e Steven Thompson - Honda (2'32417), 3e Conor Cummins – Yamaha ( 2'33106)....9e Michaël Weynand – Yamaha ( 2'35066)....19e Gerald Muteau – Triumph 675 (2'29702)...22e Marc Fissette – Yamaha (2'42 364)...27e Pierre Chapuis – Yamaha ( 2'47337)...29e Amaury Baratin – Suzuki (2'48723)....32e Fabrice Miguet – Suzuki (2'51''699).

mercredi 12 novembre 2008

2e participation pour Fabrice Miguet à Macao

macao3-mig08.jpgFabrice Miguet, alias « Mig » (de dos sur la photo) roulera pour la 2e fois au GP de Macao, le samedi 15 novembre 2008. « La première fois, en 2000 je me suis payé le voyage tout seul, en vendant des Tee-shirts, des autocollants etc...». Ayant récupéré une caisse de transbordement de moto, chez un concessionnaire, il y installe sa Yamaha R-6 « avec un train de pneus ». Et vogue la galère !

Cela lui réussit plutôt et Fabrice Miguet, termine 2e de la catégorie supersport, sur 7 engagés !

Grâce à cela il retrouve un engagement 8 ans plus tard au sein du « Team of Paris » sur une 1000 GSXR en catégorie superbike. En tant que « pilote invité », la plupart de ses frais sont pris en charge par l'équipe. Que du bonheur donc pour ce pilote qui continue la tradition du « Continental Circus »avec les moyens que l'on devine. Même si désormais il ne roule que sur courses sur route, avec un CV des plus impressionnants, avec 8 participations au Tourist Trophy, au North West 200 et au GP Ulster.

La particularité du GP de Macao, c'est qu'il ne faut commettre aucune erreur, « car il y a des barrières partout et aucun dégagement ». Mais pour lui le plus grand danger vient « des traces de gomme laissées lors des freinages appuyés par les automobiles. On peut y facilement perdre l'adhérence de la moto, sur ce véritable piège ».

Enfin le circuit de Macao peut être décomposé en deux parties, « Celle du bas (située près du terminal des ferries) est composé de grandes lignes droites, donc très rapide. Enfin celle du haut qui traverse la ville est beaucoup plus technique, car beaucoup plus viroleuse ».

Mais notre français n'a pas de complexes, face aux stars du « Tourist Trophy » qui occupent le haut du tableau et qui ont tous les honneurs des organisateurs et des médias locaux. « On ne pourra pas aller les chercher, ils disposent de moyens que nous n'avons pas et ce sont de vrais professionnels de la course qui sont payés pour ça ! ».

Fabrice lui se contentera de jouer son rôle et « de se faire plaisir! ».

Jeudi 13 novembre 2008, deux séances d'essais de 45 mn chacune sont prévues à 7H30 du matin (23H30 heure française) et 15H25 (7H 25 heure française).

mardi 11 novembre 2008

Macao : Les Frenchies sont arrivés !

equipe1-macao08.jpgEn ce début de semaine, mardi 11 novembre 2008, tous les français du « Team of Paris » sont arrivés dans le paddock du « 42e Grand Prix Macao ». On y trouve Fabrice Miguet alias « Mig » sur une Suzuki 1000 cm3 N°77. Il s'est déjà distingué à Macao en 2000, où il a terminé 2e de la catégorie 600 supersport.

Ensuite le duo formé de Gérald Muteau (Tee shirt blanc) et de Pierre Chapuis (Tee shirt Kaki), surtout connu en France pour les trois victoires obtenues durant le championnat de France d'endurance, et ce sans interruption depuis 2006.

Gérald sera le seul du « Team of Paris » a rouler sur une Triumph 675, issue du championnat d'Allemagne supersport. Gérald aura le N°66. Des machines les plus abouties, c'est sans doute Gérald qui a touché le gros lot, comme l'explique Daniel Greve, son mécano allemand. (Blouson noir) « Cette Triumph a terminé première de sa catégorie en supersport à Oschersleben. » Cette machine était aligné par le team « Wilbers Racing » et dispose de la fourche avant et de l'amortisseur arrière du préparateur allemand. Mais ce n'est pas une « vraie supersport, car un certain nombre de choses doivent être revues, dont notamment le bras oscillant arrière, qui est encore d'origine, pour obtenir la vraie dénomination: supersport ». Gérald peut en outre s'estimer heureux, car il est le seul à disposer d'un mulet.

Son compère, Pierre Chapuis sera au guidon de sa Yamaha personnelle une R1 au dossard N°99.

Enfin, Amaury Baratin qui fait ses débuts sur le circuit de Macao, pilotera une Suzuki N°88, « le mulet qui sert au team LTG 57 en endurance». C'est d'ailleurs avec ce team, basé à Metz, qu'Amaury Barartin s'est illustré au 24H du Mans moto 2008, en catégorie superstock en terminant 3e.

samedi 25 octobre 2008

42e Grand prix moto de Macao

GP de MacaoDu 13 au 16 novembre 2008, motomag.com va vous faire vivre en direct , grâce à son envoyé spécial, un événement unique dans le monde de la moto : le Grand Prix moto de Macao en Chine. Même si ce Grand Prix n'a de GP que de nom, il est remarquable à plusieurs points de vue. Tout d'abord, tout comme le GP de F1 de Monaco ou le Tourist Trophy sur l'Ile de Man, il se déroule entièrement sur circuit fermé en ville, avec tous les risques que cela comporte.

Autre fait remarquable le GP de Macao se déroule en ouverture de courses automobiles (6 catégories dont des Formula 3 et des formules tourisme) et mélange les 600 supersport à des superbike 1000.

Cela permet de constituer un plateau assez conséquent de 34 machines aux mains de pilotes de 10 nationalités différentes !

Bien entendu parmi ces pilotes figurent la crème des pilotes du Tourist Trophy, dont le talentueux John Mc Guiness (14 victoires au TT) et bien d'autres.

Mais pour la première fois dans l'histoire du GP de Macao, 4 pilotes français seront alignés dans cette course prestigieuse sous les couleurs de « team of Paris ». Ces 4 porte flambeaux sont : Fabrice Miguet alias « Mig », Gerald Muteau et son compère Pierre Chapuis et enfin Amaury Baratin.

Au fur et à mesure de l'approche de ce rendez vous placé sous les couleurs de l'exotisme, on vous présentera plus en détails les différents pilotes et leur parcours, l'historique de ce GP « pas comme les autres », la ville de Macao et le circuit non-permanent qui la traverse et bien entendu les réactions de nos 4 pilotes dont ce sera une première pour au moins un d'entre eux.

Le site du "team of Paris"

Le site du Grand Prix de Macao 2008 en anglais (of course)

Pour découvrir le Tourist Trophy