N'en déplaise à certain(e)s, ce n'est pas parce que l'entreprise est française qu'elle peut tout se permettre. Et ce n'est pas parce que c'est le monde de la moto qu'on n'a pas à faire attention à l'environnement plus large dans lequel on roule/vit. Je lis à longueur de journées les commentaires des motards sur les différents réseaux sociaux et force est de constater que cela se lâche grave... L'outil le permet, voire il l'aggrave, mais quand même...

Furygan a récemment passé les frontières de l'intelligence lors de son invitation à la presse pour venir contempler sa nouvelle collection au salon de Milan. Je ne comprends d'ailleurs pas ce qui est passé par la tête (on ne peut pas dire "cerveau") des créatifs de l'agence de publicité engagée, mais on ne peut pas comprendre non plus comment une entreprise qui fait de très bons produits a pu se fourvoyer dans cet "humour" à 2 euros !

L'invitation à la presse, non, aux "gros bourrins de la presse mooottooooo" s'appelait donc « Des meufs et du pinard » avec une photo digne des catalogues vendus en haut des rayons dans les magasins de presse !

Invitation Presse Furygan

On passera sur l'esthétique de la photo, mélange entre Mad Max et Ultra Vixen pour s'arrêter sur la symbolique... Ou les symboliques !

Invitation Presse Furygan

Déjà, je trouve que le nom de l'invitation fait (salement) écho à la rhétorique d'extrême droite du moment avec ses "apéros saucisson pinard'. Je suis absolument sûr que Furygan n'a pas voulu ce mélange, mais elle a accepté cette proximité dangereuse entre une dialectique raciste et un phrasé grivois de communication. Oui, les extrémistes de droite ont kidnappé certains mots par leur utilisation, tout comme ils ont confisqué certains symboles comme le drapeau français ou la croix celtique. Et il est du devoir des communicants de faire attention, au risque de s'en prendre une derrière l'oreille.

Ensuite, la symbolique visuelle. J'ai déjà eu l'occasion (nombreuses en fait) de crier mon indignation devant des pubs de notre univers motard qui prenait les femmes pour de simples objets sexuels, totalement à l'abandon des désirs des hommes. - Article "Les annonceurs motos se foutent de nous..." - Article "Les motards sont tous des obsédés sexuels !" C'est nier la vraie place de la femme dans le milieu de la moto, qui a dépassé depuis longtemps la simple occupante de l'éponge arrière du GSXr de Monsieur (Je n'ai rien contre les GSXr) ou la porte "sac à dos qui dépasse de 50cm au dessus de la tète et qui tire en arrière quand on dépasse 80 km/h" ! Ne serait ce qu'à voir le succès de "toutes en motos" (http://toutesenmoto.fr/).

Furygan s'est planté, je pense, dans son axe de communication. Pour moi, l'idée n'est pas d'être politiquement correct, surtout pas, mais simplement un tant soit peu responsable et respectueux de la réalité !