"Surprise surprise"...
Malgré mon « INFORAD » et mon GPS, (qui soit dit en passant me sauvent la mise bien des fois), comme beaucoup, de retour de vacances avec le CC (et comme l’année dernière à la même époque), surprise dans ma boite aux lettres…"Les enc...", un avis de contravention 58 Km/h au lieu de 50 (ramené à 53) 90€ et un point de moins.
radars.jpg.png
C’est à Nevers en pleine descente à l’approche d’un rond point ou on est plus attentif aux autres qu'au piège embusqué "qu’il m’ont baisé".
Cette répression systématique, aveugle et brutale, sans commune mesure avec les résultats obtenus en matière de sécurité routière par une mise en accusation généralisée des usagers, tous transformés en "délinquants routiers" (responsables de "violence routière") est inadmissible !
radar-L-1.jpeg
Un racket légal
Par la multiplication des amendes adressées par millions aux conducteurs, on le voit bien, la multiplication, le positionnement des radars, le retrait des panneaux d’avertissement, « la sanction automatique informatisée » (quasi incontestable) n’ont d’autres but que la recherche de recettes fiscales maximum au travers de ce qu’il est convenu d’appeler « l’impôt policier ». (La manne des radars : 630 millions d’euros en 2011)
frico

Sources : FFMC, Ligue de dèfense des conducteurs