Il y a des sociétés qu’on n’aime pas beaucoup, tant la plupart des aspects qu’on en voit est pour se faire consciencieusement racketer. Pour autant, souvent difficile d’y échapper… C’est le cas de Vinci, ces si chers concessionnaires d’autoroute aux péages toujours plus exorbitants pour un service qui ne change pas voire se dégrade – avec la complicité des pouvoirs publics. Autre exemple, les parkings. Un de mes premiers billets concernait celui près de chez moi où j’ai garé ma bécane pendant quelques années. Mes motos ayant déménagé avec moi, c’est aujourd’hui ma mère qui loue à l’année un emplacement pour sa bagnole dans ce parking souterrain idéalement situé par rapport à chez elle. Une location assez chère pour un service a minima, mais bon, c’est un parking, pas grand-chose d’autre à attendre, si ce n’est toutefois un minimum de respect du client et de récompense de la fidélité (même forcée). Et ben non !

voitureparkingmoto.jpg

En juillet à Avignon, c’est le festival de théâtre, gros raout, pendant un mois la ville est survoltée, plus un hôtel ou une chambre dispo à 50 kilomètres à la ronde, 1200 spectacles, 1,3 millions de visiteurs. Et bien figurez-vous que cette année, Vinci nous vire du parking pour tout le mois de juillet ! Forcément, pourquoi s’embêter à accueillir les voitures des résidents qui payent un forfait à l’année, alors que la place peut être bien plus rentabilisée en la louant à prix d’or à l’heure aux touristes ? L’alternative pour les autochtones : ils nous envoient louer (plein tarif) un emplacement (en espérant qu’il en reste) au parking de la gare, de l’autre côté de la ville. Super pratique pour revenir avec les courses et les petits-enfants. Autre alternative, louer en plus du forfait annuel une place au mois dans le parking Vinci habituel, au double du prix normal, un chantage odieux, mais auquel on risque fort de devoir céder. Au lieu de faire une radio spéciale pour le parking ou des promos à la con, des deals avec les commerçants locaux ou je ne sais quoi, ils feraient mieux de remplir jusqu'au bout leur contrat envers leurs clients réguliers !

2smarts.gif

Précisons aussi que la maire supprime par centaines les places de stationnement aux abords des remparts, y compris là où ils ne représentent pas de nuisance, que les parkings gratuits plus distants ne sont absolument pas sécurisés et voient régulièrement des vols et du vandalisme sur les véhicules… Bref, on est pris en otage. L’option transports en commun ? C’est déjà une excuse très limitée en milieu urbain, alors ici… impensable sans véhicule individuel, même si on s’en sert au minimum.

voitureantivol.jpg

On s’est déjà mis en quête d’une autre solution : louer dans un parking privé, en acheter un quelque part, tout plutôt que rester chez ces voleurs de Vinci, qui monopolisent les meilleurs emplacements et exploitent leurs clients pour le profit des actionnaires, sans aucun respect pour ceux qui les font vivre. C’est une situation inadmissible et symptomatique, qui doit être dénoncée et boycottée, comme tout ce qui vient de ces grosses sociétés complètement coupées de leurs clients et ne vivant que grâce à leurs monopoles illégitimes.