Bien loin de l’objectivité et du professionnalisme des essayeurs de Motomag, j’aime bien essayer quand j’en ai l’occasion de nouvelles motos, qu’elles m’intéressent pour un potentiel achat ou pas, histoire d’avoir un aperçu de ce qui existe, de comprendre d’autres points de vue sur la pratique de la moto… et parfois d’apprécier d’autant plus la mienne, ce qui est la conclusion habituelle ! Je reviens ce matin d’un essai de la nouvelle Yamaha Super Tenere XTZ 1200, que Motomag a testé ici.

Voici mon avis perso sur la bête, qui vaut ce qu’il vaut :

Première approche

Elle fait plus petite que ma V-Strom, la finesse de la tête de fourche y est pour beaucoup, mais ce n’est pas un mal. Le radiateur a disparu sous un flanc, du coup l’avant, derrière la fourche, semble tout vide, on a l’impression qu’il manque un truc. Idem à l’arrière, ça fait tout creux avec un seul pot d’échappement. Ce n’est pas super joli, mais pas grave. De façon générale, je ne la trouve pas très belle, mais moins moche que la GS quand même. Et (je devance Fred), je sais que si j’aime bien ma Strom, c’est loin d’être un avis partagé. De toute façon, l’esthétique, on s’en fout une fois en selle, et je ne prends donc pas beaucoup ça en compte. Montons donc dessus…

En selle

Bonne hauteur, position très agréable (sachant que j’aime bien les gros trails et que je dépasse le mètre quatre-vingt dix). Selle confortable, du moins le temps d’un essai, faudra voir ce que ça donne après quelques heures et surtout avoir l’avis d’une passagère, au moins aussi important pour moi. Mais impression bizarre d’être penché vers l’avant et d’avoir l’outillage appuyé sur le réservoir, pas des plus agréables. Réservoir qui d’ailleurs est échancré un peu comme sur une RT1200, ça doit bien protéger les jambes, mais les longues quilles comme les miennes sont du coup un peu coincées. Pas bien grave pour autant. Bon point pour la prise accessoire et les équipements d’origine, reste à savoir ce qui fait partie du pack de lancement et ce qui disparaîtra de la grande série. Le choix du mode de cartographie et de freinage est bien suffisant, je doute de l’intérêt des 16 modes et quelques de la Multistrada ou de certaines BMW. Là, 2-3 options génériques, c’est déjà pas mal, et j’apprécie de pouvoir débrayer des assistances.

Contact

Impression en roulant agréable. On ne sent absolument pas le poids de la machine, elle est stable et saine, réagit bien, et sans être un foudre de guerre évidemment (elle n’a d’ailleurs pas cette prétention), j’ai trouvé les reprises plutôt franches, bien suffisantes pour ce genre de machine. Il m’aurait fallut plus de temps, faire du duo et aller sur de plus petites routes pour en savoir plus, mais je sais déjà que de toutes les motos que j’ai pu essayer, c’est celle qui me correspond le mieux, et la plus probable candidate à ce jour au remplacement de ma vieillissante V-Strom. A ceci près que cette dernière me donne toujours satisfaction, que je ne désespère pas de voir Suzuki finir par sortir une version de la DL en 1200 mieux équipée et avec un cardan, et surtout que je n’ai pas un rond pour changer de bécane pour le moment.

Mais…

Aucune moto n’étant idéale, il y a quand même des trucs qui me chiffonnent. Parmi eux, le fait que l’espace de rangement sous la selle est ridicule (j’ai l’habitude de pouvoir y ranger une tonne de trucs), elle ne me convainc guère niveau look, et surtout elle est beaucoup trop chère ! Je ne suis pas sûr du tout que son cardan, son freinage avancé et ses deux-trois gadgets justifient qu’elle soit 50% plus coûteuse que ce que j’avais acheté ma V-Strom ! Elle ne semble même pas si bien finie que ça. On verra quand je serai en mesure de renouveler mon parc roulant (enfin, ma moto, quoi), mais la Super Tenere sera certainement dans les finalistes. En théorie la GS 1200 Adventure aussi, mais décidemment, je ne suis vraiment pas motivé pour une BM.



Un mot aussi sur la Triumph Bonneville, toute dernière version, sur laquelle j’ai fait quelques centaines de kilomètres le mois dernier. Déjà, ce n’est absolument pas une moto que j’achèterais, pas assez polyvalente. Cela dit, le temps d’un week-end, je l’ai trouvée plutôt agréable, très douce, forcément un peu molle mais ça va avec sa philosophie. Une bonne bouille aussi, avec un côté rétro marqué (j’aime bien la clé sur le côté du phare), et malgré sa très faible hauteur j’étais plutôt bien installé pour conduire. En résumé, sympa et plaisante, mais j’ai du mal à être objectif avec une moto dépourvue de tout carénage et surtout du moindre aspect pratique, elle n'offre RIEN pour partir ou s'arrêter ! Mais comment faites-vous donc au quotidien, amis motards en sportive ou classique ?