L’info vient de tomber et n’est pas une surprise, la France va à nouveau dépasser son record de PV (près de 700 millions d'Euros cette année rien que pour les radars). Certains attribuent cela à un relâchement des conducteurs, une augmentation de la vitesse. Moui, suis pas convaincu. Mais c’est sûr que la suppression des panneaux, la multiplication des pièges et l’augmentation continue du nombre de radars et des contrôles n’a pas dû aider. Comme toujours, plus on cherche quelque chose, plus on le trouve. Si d’un coup demain on cessait tout contrôle de la vitesse pour se concentrer spécifiquement sur, par exemple, l’alcool et le téléphone au volant, il est évident qu’on constaterait une chute brutale des verbalisations pour excès de vitesse, et une inquiétante augmentation des constatations de conduite sous l’emprise de l’alcool ou du téléphone…

SpeedLimit.jpg

J’ai participé, comme beaucoup d’autres, à cette recette exceptionnelle. 51 km/h retenus pour 50, en pleine décélération à la sortie du périph à Paris, en approche d’un feu rouge de toute façon… pour une fois que je roulais avec la grosse bécane en ville ! J’étais donc bien à 56 km/h sur la 4-voies, en train de freiner, quel danger, quelle inconscience en effet, heureusement que le bras vertueux de la loi était là pour punir de 90 € et un point le dangereux délinquant que je suis ! En plus, je n’ai pas de brassard (les fines bandes réfléchissantes de mon vieux blouson fétiche sont plus petites que la nouvelle norme) et certainement pas d’éthylotest (faut dire, suis un mauvais Français, je ne bois pas…), mon cas est donc désespéré. Mais c’était un bandit automatique, seule la vitesse absolue l’intéresse. La sécurité routière ? Rien à voir ma bonne dame.

SpeedFlash.jpg

Combien de temps encore subirons-nous ces petits rackets, combien d’argent devrons-nous encore verser au trésor public, cette dîme sur la circulation venant à la rescousse d’un état chroniquement déficitaire ? Remarquez, l’avantage, c’est que les sous qu’on dépense ainsi restent bien franco-français : on ne va pas les utiliser pour consommer des trucs importés, ou pire, pour voyager en faisant sortir des devises ! On ne va pas non plus s’en servir pour faire fonctionner l’économie de façon saine : payer son loyer à l’heure, mieux manger, offrir des cadeaux, se divertir, vous savez, toutes les petites choses qui créent de l’emploi, de l’activité et contribuent à une forme de bonheur personnel.

Certains PV sont justifiés, les infractions réelles. Mais pour tous les autres, les radars automatiques sont en concurrence frontale avec la vie quotidienne, et franchement, c’est pas malin comme calcul.