Motomag.com

Les blogs de Moto magazine

FFMC63 - Le Blog

Les actions de la FFMC63 Par FFMC63

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 21 septembre 2012

La FFMC63 reçue par M. Brice Hortefeux

Nous avons été reçus ce matin par M. Brice Hortefeux, ancien ministre de l'Intérieur, et donc en charge de la Sécurité routière en son temps, en sa qualité actuelle de député européen.
L'entrevue s'est déroulé de manière cordiale et attentive.
M. Hortefeux nous a déclaré, par principe, être opposé à un excès de réglementation. Il est plutôt favorable à une responsabilisation des usagers.
Il est très réservé sur un contrôle technique renforcé.
Nous lui avons montré que les études qui alimentent le projet viennent majoritairement du groupe Dekkra, leader européen, et 3ème enseigne mondiale de contrôle et de certification.

Nous lui avons rappelé que l'ONISR n'avait pas trouvé nécessaire le CT en France pour les 2 roues, que l'étude Maids montre que moins de 0,7% des accidents des 2 roues sont dus à un mauvais entretien, que la Norvège vient de rendre un rapport défavorable au contrôle technique, avec aucune amélioration substantielle de l'accidentologie après l'introduction de celui-ci.

M. Hortefeux va interroger par écrit la Commission Européenne, pour connaitre les modalités des études, leurs durées, et les pays ciblés.
" Si les rapports montrent une amélioration de 12% des chiffres des accidents par l'instauration des CT unifiés en Europe, il sera difficile d'être contre!"

"Pensez-vous réellement qu'un contrôle technique annuel sur les remorques et les caravanes à partir de 6 ans, aient fait l'objet d'une étude et d'une évaluation sérieuse?"

M. Hortefeux nous a ensuite fait un petit topo sur le fonctionnement du parlement européen, les groupes, les moyens d'actions, les carnets d'adresses, nous montrant par là sa connaissance de l'institution.

"Les citoyens se désintéressent trop de la chose publique, et particulièrement des instances européennes."

Un reproche que l'on ne peut pas faire à la FFMC.

Nous avons terminé en lui rappelant qu'à tout moment, à Bruxelles, la FEMA, dont la FFMC est membre fondateur, est prête à lui fournir les éléments en sa possession.

Quant à M. Jean-Paul Besset, député européen de Europe Ecologie Les Verts, nous avons tenté de le joindre. Pas de permanence, pas de contact hors sa boite mail et adresse postale à Bruxelles et Strasbourg.
Deux mails de notre part et un courrier postal. Un seul petit mail du secrétariat de M. Besset après la relance du 2ème:

''"Bonjour, est-ce que vous pouvez nous donner plus de détails ? Nous ne pouvons pas être au courant de tout et Mr Besset n'est plus dans la commission transport. Cordialement, Catherine Dejour"''

In extenso, au moins ça ne prend pas trop de place, et depuis... plus rien.

Alors Oui ça nous pose la question de la tour d'ivoire. Les supers régions européennes sont grandes, et les députés loin de leur électorat.

C'était déjà le constat que nous faisions lors des législatives, il est difficile de joindre les candidats, et particulièrement les petits candidats.

Comment les citoyens peuvent il croire que les élus les prennent encore en compte dans leur vie et leurs problèmes quotidiens ?

samedi 9 juin 2012

Bilan avant 1er tour

Cette campagne a été un sprint. 3 semaines c'est terriblement court.
Mais si cela l'a été pour nous, cela l'est certainement encore plus pour les candidats.
Nous avions constaté la quasi absence de la sécurité routière dans les programmes des candidats à la présidence.
Force est de constater que ce n'est pas non plus ce qui préoccupe le plus les candidats à la députation. En tout cas pas, à la hauteur de l'exposition médiatique que l'on nous sert tous les jours.
D'autre part, la connaissance des candidats sur le mouvement FFMC, ne dépasse pas celle de nombreux motards, c'est à dire...pas grand chose à part les manifestations de rues.
Cette campagne aura donc eu la vertu de nous amener à nous faire connaitre, à défaut d'avoir engrangé des réponses massives.
Signalons que tous les candidats sortants ont été relancés plusieurs fois.
Puisque nous aurions pu penser, que sortant d'une mandature où le chef de l'état avait mis la S.R. en cause nationale, ils avaient peut être plus à dire que les autres.



Notons enfin, que nos positions sont plutôt bien partagées (cf réponses).

jeudi 7 juin 2012

Réponse de Mme Véronique Sure, AEI, 1ère circonscription

Mme Sure répond positivement à notre questionnaire sans commentaire particulier, à part au sujet du contrôle technique qu'elle souhaite pouvoir étudier avec nous.

Retrouvez l'intégralité de la réponse de Mme Sure: http://goo.gl/TZB5Y

Réponse de M. Cyril Cineux, FDG, 1ère circonscription

La réponse de la part du Front de gauche est une réponse collective.
Le Front de gauche se prononce pour une meilleure prise en compte des 2RM dans l'aménagement des routes, ainsi que pour une politique de déplacements qui permette une meilleure "conjugaison" avec les transports publics.
Il est pour la révision du décret du 3 janvier sur le port obligatoire d'un dispositif réfléchissant et souhaite associer les citoyens à l'élaboration des lois.
Le Front de gauche ne souhaite pas de CT tel qu'envisagé par les instances européennes, sans pour autant refuser la notion de contrôle.
Il propose le retour des autoroutes dans le domaine public ainsi qu'une révision des modalités des ZAPA.

Retrouvez l'intégralité de la réponse du Front de gauche: http://goo.gl/1u0hB

Réponse de M. Pascal Estier, FDG, 2ème circonscription

La réponse de la part du Front de gauche est une réponse collective.
Le Front de gauche se prononce pour une meilleure prise en compte des 2RM dans l'aménagement des routes, ainsi que pour une politique de déplacements qui permette une meilleure "conjugaison" avec les transports publics.
Il est pour la révision du décret du 3 janvier sur le port obligatoire d'un dispositif réfléchissant et souhaite associer les citoyens à l'élaboration des lois.
Le Front de gauche ne souhaite pas de CT tel qu'envisagé par les instances européennes, sans pour autant refuser la notion de contrôle.
Il propose le retour des autoroutes dans le domaine public ainsi qu'une révision des modalités des ZAPA.

Retrouvez l'intégralité de la réponse du Front de gauche: http://goo.gl/1u0hB

Réponse de Mme Patricia Guilhot, FDG, 3ème circonscription

La réponse de la part du Front de gauche est une réponse collective.
Le Front de gauche se prononce pour une meilleure prise en compte des 2RM dans l'aménagement des routes, ainsi que pour une politique de déplacements qui permette une meilleure "conjugaison" avec les transports publics.
Il est pour la révision du décret du 3 janvier sur le port obligatoire d'un dispositif réfléchissant et souhaite associer les citoyens à l'élaboration des lois.
Le Front de gauche ne souhaite pas de CT tel qu'envisagé par les instances européennes, sans pour autant refuser la notion de contrôle.
Il propose le retour des autoroutes dans le domaine public ainsi qu'une révision des modalités des ZAPA.

Retrouvez l'intégralité de la réponse du Front de gauche: http://goo.gl/1u0hB

Réponse de Mme Eleonor Perise, FDG, 4ème circonscription

La réponse de la part du Front de gauche est une réponse collective.
Le Front de gauche se prononce pour une meilleure prise en compte des 2RM dans l'aménagement des routes, ainsi que pour une politique de déplacements qui permette une meilleure "conjugaison" avec les transports publics.
Il est pour la révision du décret du 3 janvier sur le port obligatoire d'un dispositif réfléchissant et souhaite associer les citoyens à l'élaboration des lois.
Le Front de gauche ne souhaite pas de CT tel qu'envisagé par les instances européennes, sans pour autant refuser la notion de contrôle.
Il propose le retour des autoroutes dans le domaine public ainsi qu'une révision des modalités des ZAPA.

Retrouvez l'intégralité de la réponse du Front de gauche: http://goo.gl/1u0hB

Réponse de M. André Chassaigne, FDG, 5ème circonscription

La réponse de la part du Front de gauche est une réponse collective.
Le Front de gauche se prononce pour une meilleure prise en compte des 2RM dans l'aménagement des routes, ainsi que pour une politique de déplacements qui permette une meilleure "conjugaison" avec les transports publics.
Il est pour la révision du décret du 3 janvier sur le port obligatoire d'un dispositif réfléchissant et souhaite associer les citoyens à l'élaboration des lois.
Le Front de gauche ne souhaite pas de CT tel qu'envisagé par les instances européennes, sans pour autant refuser la notion de contrôle.
Il propose le retour des autoroutes dans le domaine public ainsi qu'une révision des modalités des ZAPA.

Retrouvez l'intégralité de la réponse du Front de gauche: http://goo.gl/1u0hB

Mme Pires Beaune, 2ème circonscription.

Aujourd'hui le secrétariat de Mme Pires Beaune nous appelle pour nous informer que la candidate a bien reçu notre questionnaire, mais qu'au vu de l'ensemble des sujets, elle ne pourra pas y répondre avant les élections.
Elle ne pourra pas non plus répondre positivement à notre demande de rendez-vous, comme elle ne pourra pas le faire pour d'autres associations.
Elle souhaite pouvoir répondre, et éventuellement nous recevoir après l'élection.
Nous n'y sommes pas opposés, mais nous rappelons que nous agissons dans le cadre de la campagne, que nous communiquons la réponse des candidats, bien sûr, avant les élections.
Mme Pires Beaune va être tenue au courant de notre réponse, et peut être trouvera t-elle un peu de temps à nous consacrer?

En attendant nous prenons acte.

Rendez-vous avec Mme Martine Munoz , PS, 5ème circonscription

Nous avons rencontré hier Mme Martine Munoz ainsi que M. Patrick Perrin, son suppléant sur la 5ème circonscription.
La candidate nous a consacré une heure d'échange.
Nous lui avons exprimé notre inquiétude quant au décret du 3 janvier, et notre souhait de voir la Sécurité Routière revenir au Ministère des Transports.
Mme Munoz nous a fait parvenir sa réponse à notre questionnaire dans la soirée.
Elle répond positivement à toutes nos questions, sans commentaire.

Retrouvez l'intégralité de la réponse de Mme Munoz: http://goo.gl/Tm0ng

mardi 5 juin 2012

Réponse de Mme Cécile Besnard, NC, 4ème circonscription

Mme Besnard répond avec beaucoup de commentaires à notre questionnaire.
Elle propose que les 2RM soient autorisés, à titre expérimental, à emprunter les couloirs de bus.
Elle propose aussi la généralisation de l'ABS.
Elle trouve être dans la continuité de l'ancien gouvernement en déclarant que "la ville n'est pas un circuit".
NdlR: La FFMC63 a tourné un clip vidéo sur ce thème il y a plus de 10 ans.
Mme Besnard est d'accord pour revoir le décret sur l'obligation du port d'un dispositif rétro-réfléchissant. Elle est à la fois pour et contre le contrôle technique, le réservant plutôt aux cyclomoteurs, tout en exonérant les cyclos anciens.
Mme Besnard propose de créer une instance de régulation des tarifs de péage, où les usagers seraient représentés.
En ce qui concerne les ZAPA, Mme Besnard souhaitent laisser aux villes en question le choix de régulation des zones, tout en soulignant le coté peu polluant des 2RM.

Retrouvez l'intégralité de la réponse de Mme Besnard: http://goo.gl/VhfHd

Réponse de Mr Hubert Constancias, EELV, 5ème circonscription

M. Constancias est motard, et est pour une prise en compte des 2RM dans l'aménagement routier.
Il est contre le dispositif rétro-réfléchissant ainsi que contre un futur projet de contrôle technique.
Il répond positivement à une loi qui interdirait la mise en concession des routes nationales et qui limiterait les hausses du prix des péages.
M. Constancias se déclare pour les ZAPA, mais souhaite qu'une étude soit menée sur la pollution des motos pour avoir une analyse claire de la pollution induite.

Retrouvez l'intégralité de la réponse de M. Constancias: http://goo.gl/KXpJ0

Réponse de Mr Alain Laffont, NPA, 1ère circonscription.

M. Laffont répond favorablement à toutes les questions.
M. Laffont fait peu de commentaires.
Il est pour un meilleur aménagement routier, pour l'abandon du dispositif rétro-réfléchissant, contre le contrôle technique, pour une nationalisation des autoroutes et pour une révision des dispositifs ZAPA.

Retrouvez l'intégralité de la réponse de M. Laffont : http://goo.gl/JKd41

Réponse de Mr Arnaud Beils, DVG, 3ème circonscription.

Mr Beils se prononce pour un meilleur aménagement des routes en direction des 2RM.
Le dispositif réfléchissant semble à Mr Beils une bonne solution, notamment pour les moins expérimentés, mais il est contre la verbalisation et laisse la responsabilité du port aux usagers.
Il trouve le contrôle technique positif.
Il est fortement contre l'idée de péage et souhaite le retour des autoroute dans le giron de l'état.
Mr Beils est contre la restriction de circulation des 2RM dans les ZAPA et souhaite par ailleurs plus de transports publics.

Retrouvez l'intégralité de la réponse de M. Beils à: http://goo.gl/pLCJK

Réponse de Mr Yves Reverseau, EELV, 1ère circonscription

M. Reverseau n'est pas hostile aux 2RM.
Il se déclare pour une meilleure formation, un meilleur partage de la route et une protection accrue des usagers fragiles, notamment piétons et vélos.
Mr Reverseau est pour l'abandon du dispositif né-réfléchissant, et une meilleure concertation avec les usagers pour la mise en place de dispositifs qui améliorent leur sécurité.
A contrario, M. Reverseau estime qu'un contrôle serait bénéfique, mais il souhaiterait un correctif social pour les coûts générés par le CT.
Il est contre les péages en général, mais ne souhaite pas le développement de telles infra-structures.
Enfin, M. Reverseau se prononce contre les ZAPA telles qu'elles sont aujourd'hui envisagées, ainsi que contre l'exclusion systématique des 2RM à la condition qu'un contrôle technique puisse certifier qu'ils soient en bon état mécanique.

Retrouvez l'intégralité de la réponse de M. Reverseau: http://goo.gl/hYoe5

dimanche 3 juin 2012

45 candidats du Puy de Dôme ont été interrogés par la FFMC63

La chasse aux adresses est finie.
Au final, c'est 45 candidats aux mandats de députés du Puy de Dôme qui ont été interpellés.
Nous mesurerons, au fur et à mesure des réponses, ou de l’absence de réponse, la vision que peuvent avoir les candidats, non seulement de la place qu'ils font aux usagers des 2RM, mais aussi de la manière dont ils considèrent les citoyens.

mercredi 30 mai 2012

Candidats sur le marché

Plus de cinquante candidats à contacter, nous savions que nous allions y passer un peu de temps.
Mais il faut bien reconnaitre que c'est pire que ce que nous pensions.
A part la quinzaine de candidats des 4 principales formations politiques, pour lesquels il n'y a aucun problème à trouver mail ou téléphone, les autres sont totalement absents du web.
Bien sûr ils ont des blogs, des pages FB, compte T.., etc
Bien sûr nous pouvons être largement informés de leurs positions.
Mais quant à partager les nôtres...
Si, il y a bien un moyen pour les rencontrer: il faut aller aux marchés.
Ça doit venir de l'expression "l'homme de la rue", ils font les marchés samedi, dimanche matin.
C'est la politique des pieds, et nous, nous sommes un "pneu" à la rue!

Rencontre avec le Front de gauche

Nous avons rencontré Cyril Cineux, candidat dans la 1ère circonscription, et Eleonor Perise candidate dans la 4ème, avec une partie de leur staff de campagne, vendredi 25 de 14h à 16h.
Une longue discussion de 2 heures, avec présentation de la FFMC, nos urgences et nos revendications.
Ils se sont engagés à transmettre aux autres candidats du département le contenu de nos échanges ainsi que notre questionnaire.
Ils nous ont laissé entendre qu'ils formuleraient une réponse commune.

vendredi 25 mai 2012

4ème circonscription: Rv avec Jean-Paul BACQUET, PS, député sortant.

Nous l'avons rencontré jeudi 24 mai. Nous lui avons remis le manifeste de la FFMC et le questionnaire aux candidats.

Nous lui avons fait part de notre refus de certaines dispositions du décret du 3 janvier 2012.

Puy de Dôme (63): campagne des Législatives 2012

La FFMC63 rencontre les candidats.

Faire progresser la reconnaissance des usagers des 2 roues motorisés, et améliorer leur prise en compte dans la gestion du trafic routier passe forcément par la rencontre avec la représentation politique.

Pour l’élection présidentielle la FFMC a sollicité les candidats - http://blogs.motomag.com/ffmc2012/ - il est donc logique que les antennes départementales se tournent vers les candidats à la députation pour connaitre leur position quant à une future politique de sécurité routière.

Nous avons manifesté le 24 mars pour un changement, est-ce que cela sera maintenant ?

Sans douter que cela sera difficile de trouver une place dans l’agenda chargé des candidats, la sécurité routière et les motards n’étant pas leur seul sujet de préoccupation, nous voulons faire entendre notre voix, leur remettre le manifeste de la FFMC ainsi qu’un questionnaire sur leur vision de l’avenir de la moto.

Nous vous rendrons compte ici de leurs réponses ou absence de réponse, et de ceux qui prendront un peu de temps pour nous recevoir et nous écouter.

L’équipe de la FFMC63