Nicolas Dupont-Aignan, candidat à l’élection présidentielle en tant que représentant de son parti politique « Debout la République », a écrit à la FFMC via un courriel envoyé le 11 avril.

Monsieur Dupont-Aignan nous transmet son point de vue sur les questions qui nous préoccupent car il dit avoir été « interpellé par certains sympathisants de la FFMC étonnés qu’il n’ait pas répondu » au questionnaire que le collectif FFMC-FFM-Codever a envoyé le 22 février aux « principaux candidats » à l’élection présidentielle, soit trois semaines avant la date limite de dépôts des 500 parrainages des candidats déclarés.

Nous publions donc le contenu de son courriel où il se déclare favorable à la gratuité des autoroutes, contre les politiques de culpabilisation des conducteurs qu’il estime « raisonnables dans leur très grande majorité », contre le port obligatoire d’un brassard rétro-réfléchissant et pour une TVA réduite pour « certains équipements obligatoires »… (rappelons que seul le casque est obligatoire, NDR). Monsieur Dupont-Aignan évoque également le « partage de la route » au nom de « nouvelles habitudes dans les grandes agglomérations, notamment en Île-de-France ». Veut-il parler du débat en cours sur la question d’une reconnaissance légale de la pratique de la circulation des 2RM en interfile dans les embouteillages ? Il souligne en tout cas « qu’il s’oppose à de nouvelles mesures liberticides » et dénonce les « moyens de répression technologiques qui ignorent la notion de responsabilité individuelle des conducteurs… »

Nous avons téléchargé sa brochure de campagne déclinées en 37 propositions et nous avons tapé les mots-clés « sécurité routière, mobilité, deux-roues motorisés, carburant, entretien des routes, infrastructures routières » et la recherche ne donne aucun résultat. Le mot « radar » renvoie à la 19è proposition, au chapitre des autoroutes où il annonce « je supprimerai dans le même temps tous les radars situés dans des zones non dangereuses pour les placer dans des endroits moins rémunérateurs mais réellement accidentogènes, et j’interdirai la vente d’alcool sur les autoroutes. » Pour autant, les thèmes de sécurité routière n’apparaissent pas sur son site Internet de campagne et sur son blog ou une recherche avec les mêmes mots clé n’a rien donné.

Ses 37 propositions : http://www.debout-la-republique.fr /sites/default/files/brochure_37_propositions_web.pdf#utm_source=projet0212&utm_medium=site&utm_campaign=dldirect&utm_content=page

Nicolas Dupont-Aignan est maire de Yerres dans l’Essonne et député divers-droite de ce même département. Il s’inscrit dans le mouvement « souverainiste » et se il déclare le candidat de la sortie de l’Euro et pour un retour au Franc intégré au sein d’un Euro transformé en monnaie commune.

Le courriel de Nicolas Dupont Aignan