Motomag.com

Les blogs de Moto magazine

Présidentielles 2012 : le blog de la FFMC

Ce blog vise à informer les motards de l'analyse par la FFMC, des programmes politiques des principaux candidats à l'élection présidentielle ainsi que des réponses qu'ils apporteront à une série de questions sur la moto élaborées en partenariat avec la FFM et le Codever Par ffmc2012

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 5 avril 2012

Les réponses d'Eva Joly

L’avis de la FFMC sur les réponses de Madame Eva Joly, candidate de Europe Écologie-Les Verts, au questionnaire commun FFMC-FFM-Codever envoyé le 22 février.

Madame Joly a répondu très directement et très promptement à notre questionnaire le 7 mars.

Mobilité individuelle et sécurité routière Elle est d’accord pour mieux prendre en compte les deux-roues motorisés dans la circulation, mais elle n’est pas favorable au développement de ce type de transport. C’est logique puisque sa formation politique milite pour une réduction de l’usage des véhicules à moteur, avec le développement des transports en commun. Elle est favorable à un retour de la Sécurité routière au sein du Ministère des transports. Pour autant, les questions de sécurité routière ne semblent pas être un axe d’action politique des écologistes. Elle se dit prête à rediscuter des questions portant sur l’obligation d’un brassard rétro-réfléchissant, mais pas à renoncer à un contrôle-technique éventuel des 2RM, sans être fermée à en rediscuter.

Sport moto Madame Joly se déclare favorable aux circuits à des fins éducatives… mais sa formation politique mène des actions contre les sports mécaniques considérés comme polluants. Madame Joly s’oppose à soutenir les fédérations représentatives des activités sportives motorisée dans la continuité et la pérennisation de leurs activités.

Loisirs verts (accès aux chemins ouverts à la circulation) Madame Joly considère normal de limiter ou interdire l’accès de zones naturelles aux véhicules motorisés, sans répondre clairement à la question de l’accès aux chemins actuellement ouverts à la circulation de tous. Elle reconnaît néanmoins que cette question puisse être débattue en concertation avec tous les ministères concernés.

L’avis de la FFMC Madame Joly a répondu avec sincérité, sans langue de bois ni arrière pensée électorale. Pour les questions concernant particulièrement la FFMC (mobilité, sécurité routière, liberté publiques), nous ne ressentons pas de menaces particulières par rapport à l’état actuel de nos conditions de circulation. Il est clair qu’elle ne souhaite pas les soutenir, mais rien n’indique qu’elle nous attaquera directement. Elle semble sincèrement ouverte à la discussion. La menace est plutôt à considérer sur une politique de réduction drastiques des véhicules à moteur thermique en général, soit par des contraintes axées sur les déplacements, soit par une fiscalité contraignante… voire les deux ! Les questions d’environnement ne nous seront de toute façon pas favorables dans l’avenir… dommage que l’écologiste qu’est madame Joly ne veuille admettre que le 2RM est une alternative à l’automobile pour limiter les nuisances induites par le « tout-voiture » actuel. Par contre, pour le sport, ça craint ! C’est clair, les écologistes ne reconnaissent pas la moto comme un sport : c’est très dogmatique et ça exclut le fait que le sport moto, qu’elle qu’en soit la forme, soit aussi un loisir et un facteur de développement et d’éducation des jeunes. Pour les randonneurs motorisés, c’est couci-couça : Madame Joly semble bien vouloir les considérer comme ayant le droit d’exister, mais la question de la restriction de leurs espaces de circulation dans l’avenir reste posée.

Les réponses d'Eva Joly

jeudi 8 mars 2012

Le programme d'Eva Joly, candidate d'Europe-écologie Les Verts.

Le programme d’EELV (Europe-écologie Les Verts) contient des menaces contre les déplacements individuels en véhicules motorisés, essentiellement en raison de positionnements dogmatiques : le pétrole, c’est pas bon, les véhicules à moteur, c’est caca et ça va tous nous tuer. Sur la question de la mobilité individuelle des salariés, tout l’argumentaire est orienté vers une plus grande offre de transports en commun et une réduction de l’emprise de l’automobile.

Les Verts souhaitent mettre les transports collectifs à 10 minutes des usagers et ça, c’est plutôt pas mal tant la demande est forte pour tous ceux qui sont contraints d’utiliser leur véhicule personnel pour aller travailler… Mais comment comptent-ils s’y prendre ? Avec quel budget ? Le programme de madame Joly encourage le « co-voiturage », mais sans envisager les 2RM comme une alternative au « tout-voiture ». Ils demandent une limitation de la place de la voiture en ville et des zones 30 « partagées »… partagées avec quoi ? Avec des 2RM ? On ne sait pas vu qu’il n’y a pas un mot sur les deux-roues motorisés en général et sur les motos en particulier dans leur programme… pas plus que le terme « sécurité routière » quand on effectue une recherche par mot-clé après avoir téléchargé les 99 pages de leur projet présidentiel baptisé « Vivre mieux ».



Dans ce document (voir lien en bas de notre article), EELV préconise une réduction des vitesses des véhicules à moteur de 10 à 20 km/h, un alignement des taxes du gazole sur celles de l'essence et une renégociation de la privatisation des autoroutes. Réduire la pollution et œuvrer pour un environnement de qualité, c’est bien… mais ce serait mieux en s’attaquant aux politiques publiques qui génèrent des atteintes à l’environnement, comme par exemple la spéculation immobilière dans les grandes villes et la destruction des emplois en province qui forcent les salariés à se débrouiller au mieux pour être à l’heure au boulot en ayant recours à leurs véhicules. Mais comme un tel programme est difficile à mettre en œuvre, la FFMC craint qu’entre-temps, la pression soit mise sur l’usager désigné comme un pollueur en puissance alors qu’il n’a pas l’embarras du choix, mais juste le choix de l’embarras.
Pourtant Dominique Voynet, personnalité écologiste, ex-ministre de l’Environnement et maire de Montreuil a déclaré que le 2RM en ville, c’est « malin ». Elle est une des rares maires d’une grande ville à avoir opté pour le 2RM (maxi-scooter et chauffeur) comme véhicule de fonction… comme quoi on peut être « écolo » et reconnaître les avantages du 2RM, mais en attendant, on ne l’a pas entendue dans le débat des présidentielles et il n’y a pas un mot dans le programme d’EELV sur ces questions… Dommage !

Sur un plan plus général, le projet porté par Eva Joly est résolument favorable au respect des personnes, à de meilleures conditions d’accès au logement, à une nourriture saine, à l’émancipation des jeunes… mais pas un mot sur l’accès au permis de conduire. Le volet concernant la sécurité publique, la lutte contre les discriminations et l’argent-roi, l’impôt équitable, le soutien aux associations, l’éducation ou le sport, tout ça nous convient sur le papier… mais qu’en sera t-il de la reconnaissance de la pratique moto comme un sport et un facteur d’émancipation, de l’accès aux chemins ouverts à la circulation en milieu rural ? La Fédération Française de Motocyclisme (FFM) a dû faire casser des interdictions préfectorales prononcées contre la tenue de compétitions moto-TT à cause des zones classées Natura 2000. Quand les écologistes annoncent qu’ils ont l’intention de ne plus subventionner « les compétitions mécaniques les plus polluantes comme la F1 », n’est-on pas là dans des positions dogmatiques ? Les Verts vont-ils aussi supprimer tous les rassemblements sportifs d’envergure au motif de la pollution générée par le déplacement des spectateurs ?

Madame Joly ne semble pas être en position d’être élue, mais des accords PS-EELV sont possibles en cas de victoire de François Hollande. Dans ce cas, comme il sera difficile de toucher à l’industrie et à l’Énergie, les mesures médiatiques prises en direction de la préservation de l’Environnement risquent d’être menées à charge contre les usagers de la route accusés de polluer, plutôt que contre les grands industriels associés aux financiers. On se trompe peut-être, mais nous aimerions bien quelques explications de la part de madame Joly, notamment parce qu’à la FFMC, nous défendons la moto comme une alternative au « tout-voiture » car nous savons bien que les 2RM sont les véhicules à moteur les moins polluants parce qu’ils sont plus mobiles et moins dévoreurs d’énergie, d’espace et de temps.

Nous venons de recevoir les réponses d’Eva Joly au questionnaire commun (FFMC, FFM et Codever), elles confirment notre analyse. Un commentaire de ces réponses fera l’objet d’un prochain article sur ce blog.

Sur les questions de société, lutte contre les discriminations, laïcité, Droits de l’Homme, le projet EELV est compatible avec les statuts de la FFMC.

http://eelv.fr/wp-content/uploads/2011/12/Projet_EELV_OK_adopte_dec2011.pdf