Quasiment deux semaines après la bataille - urgences au bureau oblige - je me réveille pour soumettre au jury un prix Pinocchio collectif à Brice Hortefeux et Nicolas Sarkozy.

En janvier dernier, Nicolas Sarkozy avait promis : "Les candidats siégeront, c’est une règle", en parlant des candidats de la majorité présidentielle aux élections européennes.

5 mois plus tard, Brice Hortefeux vient d'être élu député européen, de manière inattendue, en raison du bon score de l'UMP de l'effet combiné de l'absentésime record et des mauvais scores du PS et du Modem. A-t-il démissionné sur le champ ? Pas du tout ! L'ex ministre du drapeau et des métèques (Tous droits réservés - Maître Eolas) en train de se refaire une dignité au ministère du travail indique que "s'il avait voulu siéger au Parlement Européen, il aurait été candidat tête de liste". Rappelons que s'il n'avait pas voulu être élu il aurait pu aussi ne pas se présenter. Et Nicolas Sarkozy l'a bien confirmé : "Il n'est pas question qu'il quitte le gouvernement".

J'attends avec impatience le verdict du jury et voudrait donner un encouragement à la nouvelle émigrée contre son gré Rachida Dati qui a voulu sauver son camarade en indiquant que "ce n'était pas une règle collective". Peut-être est elle jalouse que personne ne lui demande de rester à Paris ?