Parti jeudi soir histoire de pouvoir profiter de la route, me voilà arrivé au Cap d'Agde pour les assises du 30ème anniversaire la FFMC.

Le discours d'ouverture de la coordinatrice nationale, France, qui est aussi le bilan moral de la Fédé, a une résonance toute particulière.

Il est important parfois de se retourner pour voir tout ce qui a été fait en 30 ans, en partant de rien. Et on s’aperçoit que le contexte politique de création de la FFMC en 1980, avec notamment une chasse aux deux-roues organisée dans les médias n’est pas très éloigné du contexte actuel. Je ne doute pas que les attaques que subit aujourd’hui la pratique du deux-roues motorisé, trop souvent montrée du doigt, va pousser à la révolte, mais aussi au regroupement d’un maximum de motards autour de la FFMC.

Il est également fondamental de se tourner vers l’avenir. Les sujets d’interrogation sur toutes les pratiques du deux–roues motorisé sont nombreux et pour aborder ces sujets, nous ne devons surtout pas oublier nos valeurs.