Voici un fort intéressant article de Denis Berger analysant les premières négociations de la FFMC avec les pouvoirs publics: http://sociomotards.net/2010/11/14/la-concertation/

Il met en évidence l'apport indéniable de la FFMC et de son Mouvement naissant, sous le regard bienveillant d'un Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, Pierre Mayet, désireux de faire bouger les choses. Mais il pointe également l'inertie de l'Administration, rendue, pour le coup, juge et partie, et dont on mesure, près de 30 années après, les conséquences (ou plutôt les inconséquences). FLIC-FFMC-moto-1981-102025.jpg Il en ressort une illustration à la fois décevante et motivante de cette expression qui veut que "l'histoire est un éternel recommencement". Décevante car remettre sur le tapis, en 2010, les mêmes thèmes est moins le constat d'une grande évolution des problèmes que celui du peu d'enthousiasme à mettre en œuvre les solutions déjà préconisées au début des années 1980. Motivant car l'expertise de la FFMC et de son Mouvement s'est encore renforcée et que le déficit d'enthousiasme pour intégrer les problématiques DRM aux politiques publiques annonce de belles années de militantisme aux générations montantes.

C'est ici : http://sociomotards.net/2010/11/14/la-concertation/