parazit Le parasite vit et se développe aux dépens de son hôte. Il est superflu et gênant. Il en va de même pour l’association parasite.

La FFMC aussi a le privilège de porter, bien malgré elle, des associations parasites. Le parasite FFMC est généralement le fruit d’un aigri, présentant des troubles affectifs importants, souffrant d’un égo démesuré et poursuivant une quête existentielle infinie.

L’association parasite est conduite par un autoproclamé président qui a fréquenté l’association d’origine, il en est sorti trouvant que ça n’allait pas assez vite, que lui ne ferait pas comme ça, que probablement tous des ânes et qu’il va leur faire voire comment faut faire!....

L’association parasite a le même objet social, le même projet associatif et déclare viser exactement les mêmes objectifs. Pour être efficace et gagner du temps ses statuts sont largement inspirés de ceux déposés par la FFMC et pour faire bonne mesure l’organisation de sa structure est également calquée sur celle de la FFMC. Etrangement son nom commence généralement par la lettre F !? parasite Une fois l’administratif calé y a plus qu’à pomper, pomper, pomper…les idées, les actions, les visuels, la communication… Euh oui mais en mieux, genre plus direct, plus couillu quoi !... qu’ils disent les autoproclamés. Audiard avait raison, ’les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît’. On a vu récemment un autoproclamé, prétendant défendre les motards, interpeller le président de la république, par écrit, avec une syntaxe tellement minable et avec tellement de fautes que même au CM2 il passerait pour un retardé. Et le don Quichotte fier de son billet exhiber sa prose sur les réseaux sociaux…

C’est bien pourtant qu’un maximum de volontés se mobilise pour défendre le deux-roues motorisé. Ce serait parfait que la force de chaque mouvement vienne s’ajouter aux mouvements existants pour les renforcer. Pour que toujours plus nombreux nous soyons plus puissants et tellement plus efficaces. Le drame de l’association parasite c’est que deux corps pour un seul cerveau ça marche pas et que dans ce cas 1+1 ça fait pas deux.

Alors amis motards, militants, défenseurs de vos droits et de votre liberté de vous déplacer, méfiez-vous des contrefaçons car comme en matière économique la contrefaçon est un vrai fléau. Et finalement a-t-on déjà vu une tique, un pou ou un morpion devenir plus gros que le l’animal qui le porte ?*

Patrick

MAJ 22-10-2012 - En raison du caractère polémique et insultant de certains commentaires, les commentaires ont été fermés.