Le buzz est parti... le rapport confidentiel du comité des experts du CNSR ne sera resté que quelques heures confidentiel…l’encre du document à peine sèche, tous les médias en font leur choux gras à grands renforts de titres accrocheurs et d’interviews des incontournables spécialistes autoproclamés toujours prompts à servir une soupe de plus en plus froide et de plus en plus indigeste….

Ce rapport, que j’ai lu, contient au moins deux énormités dont personne n’a parlé, l’hypothèse de réduction de la vitesse sur le réseau secondaire ayant accaparé toute l’attention. La première tient dans le cynisme des rédacteurs qui avouent avoir délibérément écarté la préconisation de mesures pertinentes pour réduire la mortalité au motif d’une mise en œuvre à trop long terme, dépassant donc la date butoir de 2020… La seconde tient dans la récurrente non prise en compte des usagers autre que les automobiles. Le rapport zappe consciencieusement les usagers vulnérables, les sages experts préconisant même de réduite la mortalité contre obstacles fixes en les protégeant par des glissières…Amis motard je vous laisse apprécier la profondeur de l’expertise… A partir de l’année prochaine, vous ne vous écraserez plus sur un poteau, une pile de pont ou un platane…vous serez décapité par une glissière ! Ça me fait penser à un titre ravageur d’un journal bête et méchant qui disait quelque chose comme : le vaccin contre le cancer sera découvert en l’an 2000… Ceux qui meurent avant sont des cons !

Patrick