Motomag.com

Les blogs de Moto magazine

Le Bol d'Or en direct

Pour l'édition 2011 du Bol d'Or, retrouvez heure par heure les faits de course, les résultats, les classements, le bilan des essais et les événements du paddock de la plus grande course d'endurance du monde. Le Bol d'or se déroule chaque années sur le circuit de Nevers Magny-Cours mais pour la première fois c'est en avril. Essai le vendredi 15, la course débute à 15 heures samedi 16 et se termine dimanche 17 avril à 15 heures. Par Moto Magazine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 17 avril 2011

Le GMT à la huitième place

La remontée du GMT 94 aura été impressionnante jusqu'au bout. Checa, Foray et Lagrive y ont toujours cru et à force de volonté, ils ont atteint la huitième place au classement général. Même si à partir de maintenant il va être difficile d'aller chercher les premiers (la Yamaha Floch possède six tours d'avance), il faut saluer l'exploit de toute l'équipe.

GMT94_2_.jpeg


VIdéo : les valeurs du GMT 94

Alors que le GMT 94 est en train de faire une très belle remontée sur ses concurrents (la Yamaha se situe en 8e place), faisons un petit retour sur les valeurs du team de Christophe Guyot. Avec cette petite interview du conseiller général du Val-de-Marne (département qui a inspiré le numéro 94 dont le manager est originaire) qui explique son attachement à ce team si particulier.


2011 Bol d Or Alain CG94 par lesmotardspointcom

0-gmt-94-yamaha.jpg


Coup de théâtre au petit matin


La Yamaha autrichienne n°7 du Yart n'apparaît plus au classement. Suite à des problèmes de chauffe moteur, l'ancien équipage champion du monde (2009) a même été contraint à l'abandon. Au même moment, la Kawasaki suisse du team Bolliger en a profité pour s'emparer de la troisième place aux dépens de la BMW Motorrad France.

La Honda n° 55 National Motos, cinquième au classement, rentre aux stands pour un problème de frein vite réparé. Elle perd quand même une place au profit de la Honda n°77 TT Legends, qui lui ravit la cinquième position. La Yamaha GMT 94 continue sa formidable remontée et occupe actuellement la 10e place.

Vidéo : le ravitaillement du GMT 94

Voilà comment le GMT 94 fait les freins, la vidange,change les roues et fait le plein en moins d'une minute. Chacun à sa place et chaque action est parfaitement réglée. Attention action !


gmt94 ravitaillement par lesmotardspointcom

GMTravit.jpeg


Le point à la mi-course

On arrive à la mi-course et le classement n'a pas vraiment changé au niveau des dix premiers. Depuis plusieurs heures c'est les status quo, avec une Suzuki n°1 qui ne lâche rien et qui, bien au contraire, continue d'accentuer son avance avec les autres favoris. Entre la Yamaha du Yart et la Kawasaki du SRC c'est en revanche toujours aussi serré, puisque les deux équipages sont toujours dans le même tour et luttent pour la deuxième place. Sur les 52 motos au départ, seulement 45 ont atteint la mi-course. Parmi les sept abandons, on trouve la Yamaha du Maco Racing Team et la BMW des Sapeurs Pompiers.

nuit.jpeg

samedi 16 avril 2011

Classement Bol d’Or après 6 heures de course

paquet2.jpeg

1. Suzuki GSX R 1000 n°1 du Suzuki Endurance Racing Team

2. Kawasaki ZX 10 R n°11 du Team SRC Kawasaki
3. BMW S 1000 RR n°99 du team BMW Motorrad France 99

4. Yamaha R1 n° 7 du team Monster Yamaha YART

5. Kawasaki ZX 10 R n°8 du team Bolliger Switzerland

6. Honda CBR 1000 n°55 du team National Motos

7. Honda CBR 1000 n° 77 du team Honda TT Legends

8. Yamaha R1 n°14 du team Maco Racing

9. Suzuki GSX R 1000 n°110 du team AM Moto Racing

10. Yamaha R1 n°4 du Folch Endurance Racing Team

Le point après 3 heures de course

Après trois heures de course, la Suzuki n°1 du SERT est solidement installée en tête et continue à dominer ce 75e Bol d'Or ! Elle possède déjà plus d'un tour d'avance sur la BMW Motorrad France n°99 et la Kawasaki SRC n°11. Derrière ce trio de tête, on trouve la Yamaha autrichienne du YART, la Kawasaki suisse Bolliger, la Honda National Motos (ici en photo) et la Honda anglaise TT Legend. La Yamaha GMT 94 a repris la piste après une impressionnante intervention des mécaniciens suite à la chute de Kenny Foray. Complètement reconditionnée, la moto bleue a commencé une remontée un peu comme l'année dernière aux 24 H du Mans. On verra cette fois jusqu'à où elle sera capable d'aller….





Le point après 1 heure de course

Suzuki accentue son avance après une heure de course, autant sur la Kawasaki SRC que sur la BMW. Pratiquement toutes les motos de tête se sont arrêtées au bout de 45 mn de course, pour changer de pilote et faire un ravitaillement.

C'est suite à ce changement que les choses devenues un peu plus claires, puisque la Suzuki pilotée par Anthony Delhalle a réussi à creuser l'écart sur ses poursuivants. Actuellement, la Kawasaki se trouve à 28 secondes et la BMW à plus de 37 secondes. Suivent la Yamaha du YART, la Kawasaki du team suisse Bolliger et la Honda National Motos. La Yamaha du GMT 94 a pu reprendre la course après avoir passé de longues minutes au stand pour réparation.

En catégorie Superstock, on retrouve en tête la Suzuki Motors Events suivie de l'autre Suzuki, celle de No Limits. En Open, C'est la Metiss qui est en tête suivie de la MV Agusta Raffin et de l'Aprilia Le Mans 2Roues.





La Yamaha du GMT 94 à terre

Gmt94_2.jpeg

Moins d’une heure de course s’est écoulée avant ce premier rebondissement. Kenny Foray, au guidon de la Yamaha R1 du GMT 94, vient de tomber. Le pilote est rentré à la poussette avec une machine en morceaux, il met au moins 10 minutes à rejoindre les paddocks. Selon les premières rumeurs, l'arrière de la moto aurait décroché et Foray serait parti en "highside". La machine a fait un tonneau, d'où sa destruction partielle. Le pilote, lui, va bien.

Gmt94_1.jpeg




Dans les premiers tours : Suzuki en tête

Après une petite demi-heure de course, c'est la Suzuki n°1 qui mène ce 75e Bol d'Or. Partie en tête avec Vincent Philippe, la moto du SERT devance de peu la Kawasaki n°11 (en photo), pilotée par Julien Da Costa, et la BMW de Sébastien Gimbert. Les machines de tête tournent régulièrement autour de 1'41, autrement dit avec un temps assez proche de ceux des essais. Plus loin, à 24 secondes, on retrouve les Yamaha du GMT 94 et des Autrichiens du YART. La Honda National Moto pointe à la 8e place et nos amis anglais du team Honda TT Legends à la 11e place. Kawasaki11.jpeg


Vidéo : interview de Christophe Guyot avant le départ

Juste avant le départ du Bol d'Or, le team manager du Yamaha France GMT 94, Christophe Guyot nous donnes ses impressions. Il nous parle de la course, des essais en particulier, et des à-côtés : le pré Bol, les tasses pour un bol, etc. A découvrir en son et en image.


BOL d'OR 201 C. Guyot avant le départ par lesmotardspointcom




dimanche 12 septembre 2010

Après la chute, le GMT repart !

C’est une chute du jeune Grégory Junod à la sortie du virage d’Estoril (la grande courbe après la ligne droite des stands) qui a provoqué l’arrêt aux stands de la Yamaha du GMT. Grégory a poussé la moto et est arrivé épuisé. Très abîmée sur son flanc droit, la Yamaha a été rapidement « reconditionnée » par l’équipe de mécaniciens et est repartie. Malheureusement, la Yamaha qui pointait à la deuxième place se retrouve désormais neuvième, entre la Yamaha Biker’s Days et la Metiss, mais à plus de 22 tours de la Suzuki de tête. Après cet incident, c’est la BMW qui passe en deuxième position, devant un trio de furieux composé par la Kawasaki Bolliger, la Yamaha Folch et la Suzuki Rac 41. FPFIMGP0862_2.jpgIMGP0866.jpg

- Le point sur la course au petit matin
- Le point sur la course à minuit

La Yamaha GMT 94 en détresse

Encore un coup de théâtre sur ce 74e Bol d’Or : la Yamaha n°94, qui était en deuxième position, vient de rentrer aux stands à la poussette. Tout espoir de remporter le Bol ou même de monter sur le podium est désormais compromis pour le team GMT 94. On vous donne des plus amples informations dès que possible.

Crash_GMTjpg.jpg

- Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

Interview vidéo de Christophe GUYOT à mi-course

Trois questions posées à Christophe Guyot. Le team manager du GMT94 vous donne son avis sur la situation à mi-course.


2010 BO Guyot
envoyé par lesmotardspointcom. - NASCAR, F1, tuning et crash en video.

Leek Racing Team : le Bol comme dans un rêve

Christophe_Bellenbois.jpg

Tout chaud descendu de sa Yamaha R1 n°222, le team manager/pilote Christophe Bellembois s’affale dans le fond de son stand en souriant : « Je suis fracassé ! » Une fois ses bottes, ses gants et ses bandes anti ampoules enlevées, ce Lillois d’origine raconte son aventure. «Rouler au Bol d’Or, c’était un véritable rêve de gosse », avoue-t-il dans un soupir. « Je l’ai fait plusieurs fois en tant que spectateurs, mais rouler avec les plus grands, c’était inimaginable ! »

Il aura pourtant fallu toute la détermination de son ami et compagnon de galère Franck DeDoncker pour que cet habitué du championnat de France d’Endurance casse sa tirelire pour s’engager sur la grille de départ. « Sans lui, je ne serai pas là », ne cesse de répéter Christophe. « J’ai roulé dix ans en Pro Twin, toujours en Ducati. Mais quand Franck m’a proposé de préparer une Yamaha R1 de sa concession de Lille et de l’engager au Bol, j’ai dit "banco". »
35 000 euros de sa poche en plus de la contribution des sponsors et quelques bobos plus tard, le Leek (poireau en chtimi) Racing Team s’aligne au départ à une très honorable 47e place. « Le plus difficile a été de trouver deux autres pilotes passionnés, capables d’investir dans notre petite structure. Mais finalement, avec Gaëtan, Gabriel et Fabian on est là, et après 9 heures de course, on est à la 32e place. Je ne pouvais pas rêver mieux ! »

Jouant à fond la carte de la régularité pour réussir à passer le drapeau à damier, cet équipage entièrement amateur n’a pas le droit à l’erreur. Leur moto de course ayant été pulvérisé pendant les essais, ils roulent actuellement sur le mulet, sans possibilité de réparations en cas de grosse chute.

FPF


- Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

samedi 11 septembre 2010

Dernières nouvelles des pilotes blessés

La direction de course nous a fait parvenir des nouvelles des nombreux pilotes blessés. Sébastien Scanarto du team National Motos souffre d’une luxation de la hanche, traité en ce moment même à l’hôpital de Nevers. Les médecins ont déjà diagnostiqué une fracture du fémur droit à William Costes et soupçonnent le fémur gauche d’être aussi endommagé. Autre pilote a être actuellement soigné au centre hospitalier de Nevers, Cyril de La Ville souffre quant à lui des deux chevilles et sera opéré dans la nuit, comme William et Sébastien. Raphaël Chèvre, dernier pilote à être impliqué dans le crash de 17h, est lui plus gravement touché. Il a été transporté en hélicoptère à l’hôpital de Dijon après un traumatisme crânien.

FPF Photo G.Delio/Photopress
0-BOL-AMB-4589.jpg

Estoril : virage dangereux !

Décidément, tout va trop vite ! Au cap des 6 heures de courses, deux leaders dans deux catégories différentes ont chuté lourdement chacun leur tour au virage d’Estoril, à la fin de la ligne droite. Le premier, c’est Grégory Leblanc au guidon de la Kawasaki officielle alors qu’il maintenait la pression sur le trio de tête constitué de la GMT 94, du SERT n°2 et de la Kawasaki du team Bolliger. Désormais en 40e place, et toujours au fond du stand, la ZX 10 R a brulé toutes ses chances de bien figurer au général, voire d’y figurer tout court... Elle devrait certainement abandonner. Autre victime d’une chute dans Estoril, le team Motors-Events n°50, alors en seconde place de la catégorie Superstock. Malgré le travail acharné des mécanos sur la Yamaha R1, elle ne semble pas en pleine forme, disons même presque à la limite de la casse moteur. Pour ce team privé pourtant compétitif jusque-là, tout espoir de classements s’est désormais envolé.

FPF
IMGP0763.jpg
Num50.jpg
Leblanc.jpg



- Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

Arrêt prolongé pour la BMW n°99

Jusque-là en tête de course, le team BMP a laissé sa première place au GMT 94. La BMW S 1000 RR a fait un long arrêt. Le maux principal de la machine était le changement d’une durite du renifleur d’huile. L’équipe en a profité pour changer les étriers de freins. Après 12 minutes d’arrêt au stand, la BMW est repartie en 7e place. Actuellement, elle est a 5 tours de retard sur la Yamaha GMT 94.

FPMIMGP0756.jpg

21h : coup de théâtre, BMW aux stands et Yam en tête !

DSC_1884.jpgRien n’est jamais acquis en Endurance ! Peu avant 21h00, la BMW rentre aux stands, mais au lieu de s’arrêter pour le ravitaillement, la moto est assaillie par les mécaniciens. Le temps passe, très rapidement, pour toute l’équipe belge… Entre temps la Yamaha GMT 94 continue sa course, régulière, et passe en tête. La BMW ne sortira des stands que 12 minutes après. Elle est désormais huitième au classement.

Le point à 20h : la révélation BMW

Cinq heures se sont doucement écoulées depuis le début de ce 74e Bol d’Or, et la BMW du team BMP ELF n°99 roule toujours en tête de la course. À un petit tour d’écart, mais roulant quelques centièmes moins vite, la Suzuki n°2 continue de cravacher pour essayer de rattraper les leaders. La Yamaha n°94 du GMT résiste pour l’instant aux attaques incessantes de la Kawasaki officielle n°11, les deux machines tournant en 1’43 quand la BMW roule près d’une seconde plus vite.

La 5e place est occupée par le team suisse Bolliger, suivi de la Suzuki n°18 des Sapeurs-pompiers. La Yamaha R1 n°4 du Folch Endurance et la Suzuki GSX-R n°69 du team RT Motovirus se dispute la 8e place, alors que le RAC 41 s’est permis de rafler la 10e place au ténors de la catégorie Superstock, la Yamaha n°5 du Team XOne.
La nuit commence à poser son voile d’obscurité sur le circuit nivernais, faisant chuter la température de la piste. Combiné à la fatigue qui commence à se faire sentir, l’intensité de la course devrait descendre d’un ton dans les heures qui suivent. Mais rien n’est moins sûr car jusqu’à présent, seules les voitures de sécurité ont réussi à casser un rythme endiablé. Au moins une dizaine de motos sont hors course après seulement 5 heures de débats.

FPF



Photo G.Delio/Photopress


- Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

- page 1 de 2