Motomag.com

Les blogs de Moto magazine

Le Bol d'Or en direct

Pour l'édition 2011 du Bol d'Or, retrouvez heure par heure les faits de course, les résultats, les classements, le bilan des essais et les événements du paddock de la plus grande course d'endurance du monde. Le Bol d'or se déroule chaque années sur le circuit de Nevers Magny-Cours mais pour la première fois c'est en avril. Essai le vendredi 15, la course débute à 15 heures samedi 16 et se termine dimanche 17 avril à 15 heures. Par Moto Magazine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 17 avril 2011

Le Bol d'Or 2011 : victoire du SERT !

Et voilà, la 75e édition du Bol d'Or : c'est fini ! Une épreuve largement dominée par le team Suzuki Endurance Racing Team (Sert). Une équipe menée d'une main de maître par le légendaire manager : Dominique Méliand. Vincent Philippe, Freddy Foray et Anthony Delhalle n'ont jamais défailli et ont toujours imposé un rythme d'enfer à leurs adversaires. Le Kawasaki SRC termine 2e, et le BMW Motorrad France monte sur la dernière marche du podium.

Classement final Bol d’Or 2011 :

1. Suzuki GSX R 1000 n°1 du Suzuki Endurance Racing Team
V. Philippe/F. Foray/A. Delhalle

2. Kawasaki ZX 10 R n°11 du Team SRC Kawasaki
J. Da Costa/G.Leblanc/O. Four

3. BMW S 1000 RR n°99 du team BMW Motorrad France 99
S. Gimbert/D. Coudlin/E. Nigon

4. Kawasaki ZX 10 R n°8 du team Bolliger Switzerland
H. Saiger/R. Stamm/J. Tangre

5. Honda CBR 1000 n° 77 du team Honda TT Legends
S. Plater/J. MC Guiness/K. Amor

6. Honda CBR 1000 n°55 du team National Motos
E. Jonchière/L. De Carolis/E. Masson

7. Yamaha R1 n°4 du Folch Endurance Racing Team
B. Ribalta/F. Vallcaneras/J. Luis Rita

8. Yamaha R1 n°94 du Yamaha France GMT 94
D. Checa/K. Foray/M. Lagrive

9. Métiss n°45 à moteur Suzuki du team Métiss JLC Moto
C. Michel/M. Fissette/E. Cheron

10. Suzuki GSX R 1000 n° 50 du team Motor Events
M. Gines/V. Bocquet/E. Humeau


Chute et abandon de la Moto Vyrus n°69

Déception pour le team Moto Vyrus. Après un très beau parcours, la Suzuki GSX-R 1000 n°69 sort de la piste, victime d’un accrochage avec une autre machine. Le pilote parvient à la ramener au stand, mais la moto est trop endommagée pour être réparée (boucle arrière tordue, bras oscillant tordu, etc…). Dommage, le team MotoVyrus était remonté à la 13e place.

n69.jpeg

Superstock : chute spéctaculaire du leader

Alors qu'elle menait d'une main de maitre la catégorie des superstock, la Suzuki GSX-R n°110 du team AM Moto Racing Competition vient faire une sortie de virage. Kevin Denis aurait fait une chute spectaculaire et cassé la roue arrière de la moto. Il laisse le champs libre à son rival : le team Motor Event également avec une GSX-R, la n°50.

Voilà qui risque de mettre fin à la course pour les leader en Superstock. Dommage, car il occupait la très honorable place de 8e, juste derrière les grands favoris de la compétition, eux classés en EWC. On vous confirmera le probable abandon s'il est annoncé.


Le point à la mi-course

On arrive à la mi-course et le classement n'a pas vraiment changé au niveau des dix premiers. Depuis plusieurs heures c'est les status quo, avec une Suzuki n°1 qui ne lâche rien et qui, bien au contraire, continue d'accentuer son avance avec les autres favoris. Entre la Yamaha du Yart et la Kawasaki du SRC c'est en revanche toujours aussi serré, puisque les deux équipages sont toujours dans le même tour et luttent pour la deuxième place. Sur les 52 motos au départ, seulement 45 ont atteint la mi-course. Parmi les sept abandons, on trouve la Yamaha du Maco Racing Team et la BMW des Sapeurs Pompiers.

nuit.jpeg

samedi 16 avril 2011

Classement Bol d’Or après 9 heures de course

1. Suzuki GSX R 1000 n°1 du Suzuki Endurance Racing Team

2. Yamaha R1 n° 7 du team Monster Yamaha YART
3. Kawasaki ZX 10 R n°11 du Team SRC Kawasaki

4. BMW S 1000 RR n°99 du team BMW Motorrad France 99

5. Kawasaki ZX 10 R n°8 du team Bolliger Switzerland

6. Honda CBR 1000 n°55 du team National Motos

7. Honda CBR 1000 n° 77 du team Honda TT Legends

8. Yamaha R1 n°4 du Folch Endurance Racing Team

9. Suzuki GSX R 1000 n°110 du team AM Moto Racing

10. Suzuki GSX R 1000 n° 50 du team Motor Events


(Photo : Gwen Giabbani, un des trois pilotes du team YART)


Abandon de la Suzuki Junior Team

Lors de sa chute, vers 21h, la Suzuki n°63 du team AZ Moto Expert a laissé de l'huile sur la piste nécessitant l'intervention du Safety car. Malheureusement, la Suzuki n° 72 du Junior Team n'a pas pu éviter la traînée d'huile et elle est allée au tapis. Le pilote qui avait chuté, Baptiste Guittet, a été conduit à l'hôpital pour une blessure au coude. L'équipe a préféré ne pas continuer avec seulement deux pilotes, même si la machine est réparée.
Juniorabandon.jpeg

Dans les premiers tours : Suzuki en tête

Après une petite demi-heure de course, c'est la Suzuki n°1 qui mène ce 75e Bol d'Or. Partie en tête avec Vincent Philippe, la moto du SERT devance de peu la Kawasaki n°11 (en photo), pilotée par Julien Da Costa, et la BMW de Sébastien Gimbert. Les machines de tête tournent régulièrement autour de 1'41, autrement dit avec un temps assez proche de ceux des essais. Plus loin, à 24 secondes, on retrouve les Yamaha du GMT 94 et des Autrichiens du YART. La Honda National Moto pointe à la 8e place et nos amis anglais du team Honda TT Legends à la 11e place. Kawasaki11.jpeg


dimanche 12 septembre 2010

Classement Final du Bol d'Or 2010

Après une course riche en rebondissements, la Suzuki n°2 du Sert a donc remporté ce 74e Bol d'Or sur le circuit de Nevers-Magny-Cours, suivi de la Kawasaki n°8 du team Bolliger Switzerland et de la Yamaha n°4 du Folch Endurance Racing Team. Voici le classement des 15 premiers de cette édition 2010.

DSC_1943_2.jpg

1. Suzuki GSX R 1000 n°2 du Suzuki Rancing Team

2. Kawasaki ZX 10 R n°8 du team Bolliger Switzerland

3. Yamaha R1 n°4 du Folch Endurance Racing Team

4. Yamaha R1 du RAC 41 City Bike

5. Yamaha R1 n°94 du GMT 94

6. Yamaha R1 n°199 du team Biker’s Day

7. Métiss n°45 à moteur Suzuki du team Métiss JLC Moto

8. Yamaha R1 n°14 du BK Maco Racing Team

9. Yamaha R1 n°57 du Team LTG

10. Yamaha R1 n°5 du team XOne

11. Suzuki GSX R 1000 n°69 du RT Moto Virus

12. Suzuki GSX R 1000 n°100 du team Endurance Moto 45

13. BMW S 1000 RR n°9 du team Andalucia BMW

14. Suzuki GSX R 1000 n°65 du Motobox Kremer Racing Shell Advance

15. Kawasaki ZX 10 R n°24 du 3D Endurance Moto Center

15H00, Suzuki remporte le Bol d’Or 2010

0-BOL-B-Q1-1405.jpg C’est fini, la Suzuki n° 2 pilotée par Vincent Philippe, Guillaume Dietrich et Freddy Foray viennent de remporter le 74e Bol d’Or.

Photo G.Delio/Photopress

À une heure de la fin du Bol 2010


Il ne manque plus qu’une heure à la fin du 74e Bol d’Or et à part le ciel, tout semble plus clair après cette course de 24h complètement folle. La Suzuki est en tête avec plus de 14 tours d’avance sur la Kawasaki Bolliger, la moto qui est actuellement en tête du championnat du monde d’Endurance. À noter qu’après avoir chuté et perdu pas mal de temps aux stands, la Yamaha GMT 94 a réussi une belle remontée et se trouve actuellement à la 5e place.
Photo G.Delio/Photopress

La BMW hors jeu !

Décidément, ce Bol d’Or 2010 nous réservera des surprises jusqu’au bout. Après la Yamaha 94, c’est au tour de la BMW 99 d’aller au tapis avec Matthieu Lagrive. La moto paraît très abîmée et Matthieu met très longtemps à rejoindre les stands. Entre temps, la Metiss est aussi signalée en proie à des problèmes techniques et rejoint les stands par la voie de sécurité. Il reste encore 38 motos en course.

FPF

DSC_1851.jpg

- Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

Le jour se lève au Bol : Suzuki toujours en Tête

DSC_2081.jpgLa nuit a été relativement calme pour les équipages de tête et l’on retrouve toujours la Suzuki SERT à la première place, suivie par la Yamaha du GMT et la BMW 99. Cette dernière, après avoir perdu la première place hier vers 21H 00, a entamé une belle remontée. Derrière, les espagnols de Folch Endurance sur Yamaha, les suisses de Bolliger sur Kawasaki et les français de Rac 41 sur Suzuki, continuent à se livrer un combat sans merci pour la quatrième place. Dans la catégorie Superstock, rien n’est joué entre les italiens de X One et les belges de Bikers Days (tous deux sur Yamaha). À noter enfin la belle 10e place de la Metiss JLC, seule moto inscrite en Open.
FPF

Classement après 16H de course

1. Suzuki GSX R 1000 n°2 du Suzuki Rancing Team, 520 Tours

2. Yamaha R1 n°94 du GMT 94, à 3 tours

3. BMW S 1000 RR n°99 du BMP ELF Racing Team, à 8 tours

4. Yamaha R1 n°4 du Folch Endurance Racing Team, à 13tours

5. Kawasaki ZX 10 R n°8 du team Bolliger Switzerland, dans le même tour

6. Yamaha R1 du RAC 41 City Bike, à 14 tours

7. Suzuki GSX R 1000 n°69 du RT Moto Virus, dans le même tour

8. Yamaha R1 n°5 du team XOne, à 17 tours, Leader en Superstock

9. Yamaha R1 n°199 du team Biker’s Day, à 18 tours

10. La Métiss n°45 à moteur Suzuki du team Métiss JLC Moto à 19 tours (OPEN)

11. Yamaha R1 n°57 du Team LTG, à 21 tours

12. Suzuki GSX R 1000 n°100 du team Endurance Moto 45 à 23 tours

13. Yamaha R1 n°14 du BK Maco Racing Team à 25 tours

14. Kawasaki ZX 10 R n°24 du 3D Endurance Moto Center, à 28 tours

15. Suzuki GSX R 1000 n°65 du Motobox Kremer Racing Shell Advance à 31 tours

Metiss : reprendre confiance après une glissade !

0-BOL-C-7659.jpg

Comme bon nombre de ses adversaires, la Metiss 1000 a goûté aux graviers. À la nuit tombée, Christophe a perdu l’avant. Rien de grave, un changement de carénage a suffit pour repartir. Reste que le seul team sélectionné en catégorie Open se maintient à la dixième place. Ils ont notamment pu profiter du malheur des autres.

La piste manque d’adhérence. La course a été très difficile en début de soirée. Le nombre de chutes, et d’abandons, en témoigne. Peut-être une piste trop chaude en cours de journée ? Reste que Christophe Marchand s’en est plaint. Mais le retour à la fraîcheur lui a rendu le sourire.

La Metiss joue la carte du ravitaillement. Avec un arrêt environ toutes les heures, les techniciens se situent dans les équipes qui feront le moins d’arrêt. «C’est bien simple, on va faire 25 arrêts au cours de la course, on pourrait même gagner un tour sur les tours ». Dixième du Bol d’Or, un résultat qui pourrait paraître satisfaisant, mais ils ont «toujours envie d’aller un peu plus vite».

FPF
Photo G.Delio/Photopress

samedi 11 septembre 2010

Estoril : virage dangereux !

Décidément, tout va trop vite ! Au cap des 6 heures de courses, deux leaders dans deux catégories différentes ont chuté lourdement chacun leur tour au virage d’Estoril, à la fin de la ligne droite. Le premier, c’est Grégory Leblanc au guidon de la Kawasaki officielle alors qu’il maintenait la pression sur le trio de tête constitué de la GMT 94, du SERT n°2 et de la Kawasaki du team Bolliger. Désormais en 40e place, et toujours au fond du stand, la ZX 10 R a brulé toutes ses chances de bien figurer au général, voire d’y figurer tout court... Elle devrait certainement abandonner. Autre victime d’une chute dans Estoril, le team Motors-Events n°50, alors en seconde place de la catégorie Superstock. Malgré le travail acharné des mécanos sur la Yamaha R1, elle ne semble pas en pleine forme, disons même presque à la limite de la casse moteur. Pour ce team privé pourtant compétitif jusque-là, tout espoir de classements s’est désormais envolé.

FPF
IMGP0763.jpg
Num50.jpg
Leblanc.jpg



- Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

Le point à 20h : la révélation BMW

Cinq heures se sont doucement écoulées depuis le début de ce 74e Bol d’Or, et la BMW du team BMP ELF n°99 roule toujours en tête de la course. À un petit tour d’écart, mais roulant quelques centièmes moins vite, la Suzuki n°2 continue de cravacher pour essayer de rattraper les leaders. La Yamaha n°94 du GMT résiste pour l’instant aux attaques incessantes de la Kawasaki officielle n°11, les deux machines tournant en 1’43 quand la BMW roule près d’une seconde plus vite.

La 5e place est occupée par le team suisse Bolliger, suivi de la Suzuki n°18 des Sapeurs-pompiers. La Yamaha R1 n°4 du Folch Endurance et la Suzuki GSX-R n°69 du team RT Motovirus se dispute la 8e place, alors que le RAC 41 s’est permis de rafler la 10e place au ténors de la catégorie Superstock, la Yamaha n°5 du Team XOne.
La nuit commence à poser son voile d’obscurité sur le circuit nivernais, faisant chuter la température de la piste. Combiné à la fatigue qui commence à se faire sentir, l’intensité de la course devrait descendre d’un ton dans les heures qui suivent. Mais rien n’est moins sûr car jusqu’à présent, seules les voitures de sécurité ont réussi à casser un rythme endiablé. Au moins une dizaine de motos sont hors course après seulement 5 heures de débats.

FPF



Photo G.Delio/Photopress


- Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

Le point après 4 heures de course

0-BOL-C-7768.jpgEn tête de ce Bol d’Or édition 2010 depuis le début l’ouverture des hostilités, la BMW n°99 du team BMP ELF tient la dragée haute à la Suzuki n°2 du Sert en se payant le luxe de rouler avec un tour d’avance. La troisième place revient à la Yamaha du GMT 94 qui effectue jusqu’ici une course sans accrocs.
Ce qui n’est pas le cas de la Kawasaki n°11, qui après un léger problème d’alimentation a dû passer par les stands pour changer de réservoir. Depuis cet incident apparemment sans gravité, les verts remontent sur le trio de tête, grillant la priorité aux Pompiers et leur n°18, qui pointe du coup à une très belle 5e place.

La plus grosse déconvenue est à mettre a l’actif des champions du monde en titre : la Yamaha n°1 du YART laisse filer les favoris après avoir rencontré, comme beaucoup de teams amateurs, des problèmes de surchauffe à répétitions.

FPF
Photo G.Delio/Photopress

Nouvelles des pilotes blessés

DSC_1870.jpgSébastien Scarnato (photo) a été impliqué dans la collision du départ de la course. Le pilote National Moto souffre d’un problème à l’épaule et à la hanche. Il a été évacué à l’hôpital de Nevers. A 17 heures, une chute impliquant la Suzuki n°110 et Honda n°63 a fait également des dégâts physiques. William Costes a une fracture fermée du fémur droit. Rafaele Chevre, lui, est victime d’un traumatisme crânien grave avec perte de connaissance. Les deux pilotes ont également été transporté à l’hôpital de Nevers.

FPF

Douche froide pour le QERT

P1090552.jpgIl se devait de garder la tête froide pour maintenir leur n°95 à la première place du championnat du monde d’Endurance catégorie Surperstock ; c’est une véritable douche froide qui s’abat sur le Team Suzuki Qatar Endurance Racing Team pour ce bol d’or 2010. Non impliqués dans le crash collectif de 17 heures, ils ont été contraints eux aussi à passer par les mains des mécanos après une collision avec une autre machine encore non identifiée. De gros dégâts l’obligent à rester près d’une demi heure dans son stand, lui faisant perdre sa 8e place aux général, mais aussi la tête de la catégorie au profit de la Yamaha R1 n°5 du team XOne. Reparti dans les profondeurs du classement ( 40e position), le trio Sultan Al Naimi/ Anthony Delhalle/ Alexandre Cudlin devra batailler pour espérer grappiller quelques points.

FPF

- Suivez le Bol par SMS avec lesmotards.com - Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

Le point sur la Metiss avant le crépuscule

0-BOL-C-7659.jpgAprès plus de trois heures de course, la Metiss 1000 marche bien. Le team arrive à se placer en 8e position dans les premiers tours, mais les aléas du ravitaillement ont fait qu’elle tourne actuellement en 14e place. Christophe Michel, le pilote qui a fait le départ des 24 heures est satisfait : « Depuis le Pré-Bol d’Or, les réglages conviennent à toute l’équipe. Au départ, la chaleur de la piste a juste accéléré l’usure des pneus. » L’arrivée du crépuscule se fait dans un état d’esprit des plus sereins.

FPF, Photo G.Délio/Photopress

Situation après trois heures de course

0-BOL-C-8142.jpgL’information la plus importante de cette troisième heure concerne l’abandon de la Honda Michelin Research n°63 suite à l’accident de Williams Costes. Le pilote, sévèrement touché, a été évacué après une longue intervention du service médical du circuit. Avec la Honda de Costes, d’autres motos ont été impliquées dans l’accident : la Yamaha 33 du team 33 Mail, la Suzuki 110 AM Moto Racing et la Honda du team RMT 21. Au classement général, c’est toujours la BMW qui caracole en tête devant la Kawasaki GSR, la Suzuki du Sert et la Yamaha du GMT qui a fait jusqu’ici une course parfaite.

Photo G.Délio/Photopress

- page 1 de 2