Motomag.com

Les blogs de Moto magazine

Le Bol d'Or en direct

Pour l'édition 2011 du Bol d'Or, retrouvez heure par heure les faits de course, les résultats, les classements, le bilan des essais et les événements du paddock de la plus grande course d'endurance du monde. Le Bol d'or se déroule chaque années sur le circuit de Nevers Magny-Cours mais pour la première fois c'est en avril. Essai le vendredi 15, la course débute à 15 heures samedi 16 et se termine dimanche 17 avril à 15 heures. Par Moto Magazine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - Kawasaki

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 15 avril 2011

Bol d’Or 2011 : la grille de départ

Au terme des essais qualificatifs, voici la liste provisoire de la grille de départ. La 75e édition du Bol d’Or débutera le samdedi 16 avril (demain) à 15 heures.

1. Suzuki GSX R 1000 n°1 du Suzuki Endurance Racing Team
2. Kawasaki ZX 10 R n°11 du Team SRC Kawasaki
3. BMW S 1000 RR n°99 du team BMW Motorrad France 99
4. Yamaha R1 n° 7 du team Monster Yamaha YART
5. Yamaha R1 n°94 du Yamaha France GMT 94 IPONE
6. Honda CBR 1000 n°55 du team National Motos
7. Honda Fireblade n° 77 du team Honda TT Legends
8. Yamaha R1 n°14 du BK Maco Racing Team
9. BMW S 1000 RR n°18 du team 18 sapeurs pompiers
10. Suzuki GSX R 1000 n° 72 du Junior Team Suzuki LMS
11. Kawasaki ZX 10 R n°8 du team Bolliger Switzerland
12. Suzuki GSX R 1000 n°110 du team AM Moto Racing competition
13. Suzuki GSX R 1000 n° 50 du team Motors Events Bodyguard AMT
14. BMW S 1000 RR n°13 du team Van Zon Boenig Motorsportschool
15. Yamaha R1 n°4 du team Ymes Folch Endurance




dimanche 12 septembre 2010

À une heure de la fin du Bol 2010


Il ne manque plus qu’une heure à la fin du 74e Bol d’Or et à part le ciel, tout semble plus clair après cette course de 24h complètement folle. La Suzuki est en tête avec plus de 14 tours d’avance sur la Kawasaki Bolliger, la moto qui est actuellement en tête du championnat du monde d’Endurance. À noter qu’après avoir chuté et perdu pas mal de temps aux stands, la Yamaha GMT 94 a réussi une belle remontée et se trouve actuellement à la 5e place.
Photo G.Delio/Photopress

samedi 11 septembre 2010

C'est fini pour la Kawasaki n°11

La Kawasaki GSR n°11 et l'équipage de pilotes composé par Julien Da Costa, Olivier Four et Grégory Leblanc ne feront pas le doublé 24H du Mans et Bol d'Or 2010. L'équipe vient d'abandonner suite à la chute de Grégory dans la grande courbe d'Estoril.

FPM
Photo G.Delio/Photopress

0-BOL-C-9118.jpg

Estoril : virage dangereux !

Décidément, tout va trop vite ! Au cap des 6 heures de courses, deux leaders dans deux catégories différentes ont chuté lourdement chacun leur tour au virage d’Estoril, à la fin de la ligne droite. Le premier, c’est Grégory Leblanc au guidon de la Kawasaki officielle alors qu’il maintenait la pression sur le trio de tête constitué de la GMT 94, du SERT n°2 et de la Kawasaki du team Bolliger. Désormais en 40e place, et toujours au fond du stand, la ZX 10 R a brulé toutes ses chances de bien figurer au général, voire d’y figurer tout court... Elle devrait certainement abandonner. Autre victime d’une chute dans Estoril, le team Motors-Events n°50, alors en seconde place de la catégorie Superstock. Malgré le travail acharné des mécanos sur la Yamaha R1, elle ne semble pas en pleine forme, disons même presque à la limite de la casse moteur. Pour ce team privé pourtant compétitif jusque-là, tout espoir de classements s’est désormais envolé.

FPF
IMGP0763.jpg
Num50.jpg
Leblanc.jpg



- Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

Le point à 20h : la révélation BMW

Cinq heures se sont doucement écoulées depuis le début de ce 74e Bol d’Or, et la BMW du team BMP ELF n°99 roule toujours en tête de la course. À un petit tour d’écart, mais roulant quelques centièmes moins vite, la Suzuki n°2 continue de cravacher pour essayer de rattraper les leaders. La Yamaha n°94 du GMT résiste pour l’instant aux attaques incessantes de la Kawasaki officielle n°11, les deux machines tournant en 1’43 quand la BMW roule près d’une seconde plus vite.

La 5e place est occupée par le team suisse Bolliger, suivi de la Suzuki n°18 des Sapeurs-pompiers. La Yamaha R1 n°4 du Folch Endurance et la Suzuki GSX-R n°69 du team RT Motovirus se dispute la 8e place, alors que le RAC 41 s’est permis de rafler la 10e place au ténors de la catégorie Superstock, la Yamaha n°5 du Team XOne.
La nuit commence à poser son voile d’obscurité sur le circuit nivernais, faisant chuter la température de la piste. Combiné à la fatigue qui commence à se faire sentir, l’intensité de la course devrait descendre d’un ton dans les heures qui suivent. Mais rien n’est moins sûr car jusqu’à présent, seules les voitures de sécurité ont réussi à casser un rythme endiablé. Au moins une dizaine de motos sont hors course après seulement 5 heures de débats.

FPF



Photo G.Delio/Photopress


- Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

Chaud chez YART



Les champions du monde en titre, les Autrichiens du team YART, connaissent des problèmes de chauffe moteur. Entre temps, la course est en stand-by, avec la voiture de sécurité sur le circuit, suite à une chute qui a impliqué au moins trois motos. Les services de secours sont sur place pour évacuer un pilote apparemment blessé. Au classement général, après deux heures de course la BMW précède toujours la Suzuki du SERT et la Kawasaki du GSR.

FPF
Photo G.Délio/Photopress

- Suivez le Bol par SMS avec lesmotards.com - Retrouvez le Bol du team GMT94
- Bike70, les site des pilotes et courses de légende par Francis Boutet

dimanche 13 septembre 2009

Fin des espoirs pour le Junior Team LMS en Superstock

72pousette_BO09.JPGHabitué du podium en catégorie Superstock, le Junior Team LMS passe à côté de ce 73e Bol d’Or. A l’origine de la chute collective survenue dans les premiers tours de course, la Suzuki GSX-R 1000 n°72 mettra plus de ¾ d’heures à ressortir de son stand. « Malgré notre bonne 10e place sur la grille de départ, on a joué de malchance » explique Damien Saulnier, le team manager.

« Pendant la première moitié de la course, on a espéré recoller aux autres Superstock en grappillant des places difficilement... Mais la chute de Louis Bulle nous a porté le coup de grâce. La moto est de retour sur la piste, mais on ne peut plus prétendre au podium. Maintenant, l’objectif, c’est de voir le drapeau à damiers. » conclut-il, dépité. Une contre performance qui laisse le champ libre à son principal concurrent, la n°83 du Maccio Racing Team, pour dominer la catégorie Superstock.

Suivez toutes les facettes du Bol avec Motomag,com le GMT et Lesmotards.com

  • Sur Motomag.com avec l’analyse de la course, les photos, les reportages sportifs
  • Sur Le blog de laurent , tout ce qui se passe en dehors de la piste : ambiance, village, stands, concerts
  • Sur le site du GMT 94 , la course de la 94 en live avec tous les détails et la vie du célèbre team
  • Sur Lesmotards.com, en direct de la salle de presse comme si vous y étiez !
  • Suivez le Bol d’Or 2009 par SMS avec le classement tout au long de la course et les principaux fait de course, mais aussi les commentaires avisés de Christophe Guyot Inscrivez-vous vite et gratuitement sur Lesmotards.com