Cette question, combien de fois les militants de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) l’entendent-ils ? Les plus impliqués dans nos actions, des dizaines de fois sans doute. Bien sûr, il est facile de répondre qu’adhérer permet de "soutenir la cause", qu’il y a des salariés à rémunérer, d’expliquer pourquoi une association comme la nôtre ne peut fonctionner uniquement avec des bénévoles, qu’il faut bien payer les frais de fonctionnement. Ou, de façon plus terre à terre, et bien plus individualiste, qu’adhérer à la FFMC vous donne droit à un tarif réduit sur votre abonnement à Moto Magazine, sur votre stage de perfectionnement Association pour la Formation Des Motards (AFDM), que vous bénéficiez des informations de la commission Juridique, voire de remises chez les concessionnaires locaux partenaires.

Ou à l’inverse, on peut essayer d’imaginer. Quel serait le monde moto actuel si la Fédération n’avait pas été créée, il y a plus de 30 ans maintenant, par quelques utopistes bien décidés à sauver la pratique de la moto ? Et si depuis, tel le village gaulois résistant à l’individualisme galopant de notre société, nous n’avions pas quelques milliers d’adhérents continuant à verser leur obole pour que la FFMC continue d’exister pour l’intérêt de tous ?

Logo_antenne.jpg

La suite sur ==> FFMC