Allemagne Agadir en moto à huile de salade

Motomag.com

Comme je contribue activement aux conférences du Congrès International 2009 sous le thème : "L’Intégration de l’Agriculture dans le Développement Rural Durable au Défi des Crises Alimentaire, Climatique et Énergétique Mondiales" du 12-14 novembre 2009, à Agadir, Maroc il est logique en conséquence d’y aller d’une manière écologique. Mon attelage a moteur diesel a déjà prouvé son aptitude a des voyages prolongés. Avec GreenBull, j’ai trouvé un partenaire compétent et engagé qui assure la conversion de mon moteur diesel pour fonctionner à l'huile végétale. Ainsi j'ai commencé le projet suivant : je planifie une campagne de promotion des énergies renouvelables sur mon chemin d’Allemagne à Agadir et retour via paquebot Genua Tanger l’aller et via Espagne et France le retour. Tout ça en utilisant de l'huile végétale comme combustible et en visitant autant que possible des projets intéressant sur le chemin. L’économie de CO2 et le plaisir des exploits exceptionnels valent bien cet effort. Je mettrai ici les nouvelles du projet et mes impressions personnelles.

Keyword - MZ

Fil des billets

lundi 30 août 2010

Nov. 27 Settat – Tanger - Tarifa 426 km

Traveler                       Après une nuit sans vrai repos sur l'asphalte, le chant du muezzin des haut parleurs de la station service me réveille à l'aube. Un bon café au lait et j'y vais. J'ai eu de la chance d'avoir dormi ici; en approchant la côte, le ciel devient gris et la pluie très attendue de la population locale commence à tomber. La première fois, la température devient fraiche sur la moto et je cherche mes gants de réserve et le pantalon de pluie dans mes bagages. Après avoir passé Casablanca, le temps devient plus clair et il y a moins de pluie. Près de Bouznika je fais signe au mécano qui m'a dépanné la première fois… on aurait beaucoup a se raconter mais je n'ai pas le temps de s'arrêter. Un signal de la main et un gros sourire dans le casque devront suffire. Vers 15:00 heures, j'arrive à Tanger et après avoir traversé la ville, je met la bécane au même garage qu'à l'allée.... et le même « guide » me montre la « meilleure agence de paquebots » de la ville. Le bateau pour Sète ne sort que dans deux jours à cause de la fête et il n'y a pas d'autres lignes longues distances. On échange des plans et une heure et un pourboire plus tard, je me retrouve en mer direction Tarifa. Le temps de déborder et de passer la douane, la nuit commence a tomber et je cherche un lit au paradis du surf. Le jour venu, je n'ai pas le temps de manger et je m'approvisionne au supermarché avec du pain blanc, chorizo et vin rouge. Tout ça a un effet "renversant" et se suis au lit tôt. Le sommeil est plutôt léger... les Espagnols ont une relation spéciale avec le bruit et en pleine nuit des touristes éméchés font des photos sur ma bécane. Je suis de retour en Europe

Photos du jour

Vidéos

http://www.youtube.com/watch?v=A6hkoGUtzGg

http://www.youtube.com/watch?v=uwohY7o6Bqo

http://www.youtube.com/watch?v=ggdPtBINE4Y

http://www.youtube.com/watch?v=I4HB33g5ugk

A +

                                           Arno

dimanche 29 août 2010

Nov. 26 Agadir – Settat 382 km

Traveler                       Le matin je me réveille tôt et je suis un peu tendue, il faut rentrer par le chemin le plus court et mon voyage va bientôt s'achever. Bien charger la moto, mettre un peu d'huile 15w dans le moteur et vers 9:30 heures j'y vais ; le temps est chaud et ensoleillé. Il y a beaucoup de circulation pour la fête des moutons ; tout le monde visite sa famille; une heure des bouchons jusqu'à la sortie de la ville ou la route monte dans la montagne vers Marrakech. Puis après deux heures d'embouteillage dans un village, le moteur chauffe et je cale. La batterie est vide … sortir les bagages mettre le câble et après peu de temps, je trouve un chauffeur aimable qui me redémarre (pour un petit bakchich bien sûr). Je continue traversant la montagne et là encore je passe de paysages magnifiques beaucoup trop vite. Près de Chichaoua, d'un coup ma botte gauche est mouillée et la réponse au gaz est mauvaise.

Comme je viens de passer un village, je ne veux pas retourner en arrière. J'avance comme je peux énervé parce que je veux prendre le paquebot à Tanger demain. Ma vitesse se réduit à 30 km/h et un contrôle visuel me montre que la durite de retour du gasoil est percée et "donne" un refroidissement liquide supplémentaire au moteur. Pour finir, j'approche un village avec garage (j'ai senti les heures passer; en réalité peut être après 45 min). Je m'arrête, explique mon problème, une mobylette devient donneuse d'organes, et après 15 minutes le problème est réglé. D'un coup, j'entends un « Monsieur, Monsieur » et je me rends compte que je suis au même village ou à l'aller des jeunes m'ont « assiégés ». L'un d'eux m'organise le démarrage aux câbles et ensuite vient la surprise : Il me dit qu'il sait ou se trouvent mes gants.... un jeune voulait piquer le propriétaire du magasin d'à coté il a vu et pris les gants dans son magasin. Je le ramène la-bas et il est fier comme un roi de pouvoir rouler dans le side-car.

Malheureusement le magasin est fermé à cause des fêtes et il me propose de revenir la semaine prochaine - la conception de temps est plutôt africaine. Je ramène le garçon au village et peu après je prends l'autoroute direction Tanger. Ici aussi on voit que les fêtes sont proches, les coffres de beaucoup de voitures sont bloqués entr'ouvert avec des bouts de papier pour laisser respirer les animaux vivants qui sont dedans et sur les toits des camionnettes, on voit des clôtures fabriqués a main pour pouvoir transporter plus d'animaux. De temps en temps je dois éviter des animaux morts tombés du camion au sens propre du mot. La brume arrive et pour économiser ma batterie, je ne veux pas rouler en phare, tout simplement je décide de m'arrêter à la station de service de Settat ou je pose ma natte de sol isolante à coté de la bécane. Ma première nuit sous les étoiles dans désert, je l'avait imaginé plus romantique.

Photos du jour

A +

                                           Arno

jeudi 24 juin 2010

Nov. 16 Agadir, au garage jour 1

MZ_side-car-huile-agadir-BILD.3295.JPG.jpgLe matin, Houcine me cherche à l'hôtel et on tire la bécane à travers la ville jusqu'au garage. On commence un petit entretien moitié arabe moitié allemand et on décide d'enlever les têtes des culasses et voir ce qu'on trouve. Houcine s'en va au boulot et nous commençons le nôtre. Le moteur tourne correctement et on va roder les soupapes (1, 2) la raison le plus probable de la panne. A la pause de midi, je reste au garage avec les mécanos et on bavarde comme on peut. En tout cas, comme je démonte l'attache supérieur du moteur, je passe au garage d'à côté pour remplacer le filetage foiré par une vis cassé. Il faut enlever la vieille pièce avec la fraise ne marche pas parce que il est difficile de la fixer correctement. La solution se trouve en travaillant avec la meuleuse d'angle et en soudant la vis correctement. Un problème en moins. Au soir, une tête est monté le reste on va faire demain. Je retourne à l'hôtel avec un petit taxi.... me dépêche de me débarrasser de mes vêtements sales pour sauter sous la douche. Le soir un peu de rattrapage sur internet et Houcine passe pour voir ou on est... le jour finit au bar de l'hôtel...!

Photos du jour

A +

                                           Arno

mardi 1 décembre 2009

Fin de l'aventure

Salut,

010-BILD3979.jpgje suis a Valencia en Espagne en ce moment comme on peut le constater, la chance me poursuit mais je suis plus rapide... en deux jours, je suis bien arrivé a Tanger avec quelques "arrêts techniques" (moteur en surchauffe à 30 km d'Agadir et fuite de gazoil au retour près de Chichaoua, contacts de batterie partis à côté de Granada Espana) mais rien de grave.... jusqu'a 125 Km avant Valencia ou j'ai constaté une autre fuite de Gazoil au même endroit qu'à Chiaoua - je pense que la durite marocaine ne tenait pas le coup. J'ai du changer la durite au bord de la rue et 25 Km plus loin, pour autant, je n'ai plus de puissance (comme c'est dimanche, le dépanneur me laisse devant un atelier Moto). Le lundi aujourd'hui le constat est inquiétant : le moteur respire a l'envers, les gaz d'échappement sortent par le filtre a air.... Impossible de continuer ! Alors mon assistance transporte la vieille MZ capricieuse chez moi en Allemagne et pour ma part, la mort dans l'âme, je vais rentrer par avion - pas très écolo mais je fais comme je peux… !

A+

         Arno

Le journal détaillée va suivre dans les semaines prochaines je le promets mais voici déjà les photos jour par jour:

http://www.leticia-benitez.de/web091031/Oct31-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091101/webNov109/Nov1-2009.html

[http://www.leticia-benitez.de/web091102/Nov.2-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091102/Nov.3-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091104/Nov4-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091105/Nov5-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091106/Nov6-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091108/Nov8-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091109/Nov9-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091110/Nov10-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091111/Nov11-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091112/Nov12-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091113/Nov13-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091114/Nov14-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091115/Nov15-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091116/Nov16-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091117/Nov17-2009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091118/Nov182009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091119/Nov192009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091121/Nov212009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091122/Nov222009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091123/Nov232009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091124/Nov242009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091125/Nov252009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091126/Nov262009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091127/Nov272009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091128/Nov282009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091129/Nov292009.html

http://www.leticia-benitez.de/web091130/Nov302009.html

vendredi 14 août 2009

Souvenirs....

Pour commencer je vais mettre quelques vieux souvenirs depuis le debut de l'année pour ratrapper temps réel en quelques jours:

31 mars 2009

Lundi matin, faire les bagages et on y va avec des emotions mixtes la bécane va elle tenir ferme? Une fois sur l'autoroute les inquiétudes s'en vont rapidement, le temps et sec et je fais la course assez amusant avec une centaine des porcins (pour eux c'était moins amusant sur leur dernière voyage). La première petite pause près de Hermeskeil et je continue direction Trèves et Luxembourg. Une ballade agréable sur des rues des campagne fluides un peu froid mais je me sent bien. A la frontière luxembourgoise on m'arrête plutôt par curiosité j'estime...j'ai de la chance que le pneu du side avec son profil casi zero n'a qu'une exhortation comme conséquence. A Luxembourg c'est de la ballade agréable dams une belle paysage, seulement le vent glacial freine un peu mon enthousiasme pendant le pique nique et la moto s'il vient de devant. De temps en temps j'aimerais d' avoir une vitesse en plus la troisième je dois tourner jusque au limiteur pour avoir du couple en quatrième. Mais la joie revient vite fait en faisant le plein avec les prix des Luxembourg. Je continue a travers de la Belgique sur des chemins qui s'appellent „route nationales et autoroutes“ des pistes fixées en beton avec le sidecar on peut choisir entre montagne ou vallée et il faut éviter les plaque d'égout. Passant Namur la pluie commence froid et humide. Arrivé a Bruxelles l'orientation n'est pas facile (pourquoi il n'y a pas les noms des rues sur les coins?) mais les conducteurs belges sont a mon avis prévenant et aimable pou une grande ville (peut être mon statut éxotique n'est pas pour rien). Arrivé bien vers 15:30 heures je décharge la moto m'enregistre change les vêtements et fais un petite tour en ville. J'y trouve beaucoup des contrastes: la vielle gloire, péchés architecturales , ruines et des la architecture moderne en mélange sauvage...et partout des traces de la culture -BD, interessant et plus relax que Paris.

Le prochain jour la conférence Aquaterre (http://www.aquaterre.info/) très concentrée vraiment intéressant avec des participants très motivés des pays et disciplines différentes. C'était une expérience enrichissante et en sortant j'ai pu voir le chargement du chauffage avec des pellets de bois on voit la conséquence des faits. Après une petite ronde en ville, viste du musée du cacao, retour a l'hôtel (j'ai doublé la moyenne d'âge; (http://www.hostelbookers.com/hostels/belgium/brussels/7722/) et après un repas avec d'échange d'idées, vraiment motivant.

Au retour je voulais prendre un photo avec l'Atomium comme preuve. Après 15 minutes la pluie froide commence, je perds mon chemin vois l'Atomium de loin d'une bretelle d'accès à l'autoroute et arrive sur le parking du centre du congrès (4.-€) tous les vues sont bloquées par des panneaux stratifiés et la seule chose visible est l'entre d'une exposition des accessoires de sécurité. Affaibli j'abandonne commence mon retour dans la pluie froide. Près de Namur la première pause pour me réchauffer, au moment ou je commande mon café au lait le soleil sort entre les nuages. Sortant de la station je vois du coin de l'œil qu'il fallait nettoyer la tache d'eau que j'ai laissé. Je continue a environ 85 km/h sur l'autoroute a cette vitesse le moteur tourne bien rond. Mais cela s'arrête dans les pentes des Ardennes un jeu entre gagner la vitesse en descendant et essayant de arriver en haut avant de crever. Je commence a geler je ne sent plus mes doigts et pas de stop en vue. Enfin un Café Routier, buvant deux cafés avec des doigts raides c'est la poisse autre fois dès que j'entre quelque part le soleil sort. Continuation a travers Bastogne direction Luxembourg, un peu de neige tombe restes sur la route changement de temps tous les 10 minutes. Maintenant il y a du neiges a coté des routes. Quand je m'arrête pour prendre un photo je me rends compte que l'attache du graisseur de chaîne s'est tourné un peu. C'est reglé dans 5 minutes et va rester le seule „problème“ du voyage. Le retour en traversant Luxembourg c'est encore une balade décontractée sur routes agréables, couronné par un plein pas cher. Après ca devient froid, très froid et pas d'arrêt en vue. Le Hunsrück est un pais de merveilles d'hiver, j'accélère pour arriver vite. Totalement gelé j'arrive chez ma filleule a Kusel. Avec une „première aide“ avec un sèche-cheveux du cacao et des spaghetti ca va mieux. Au dernière étape je déconne un peu, sur une longue descente j'ouvre le gaz a fond .... et j'arrive a avoir trois chiffres sur le compteur ca donne pas mal des vibrations ne pas a faire tous les jours. En totale une belle aventure dans mon train train quotidien et ca avec une consommation autour de 3,5 l / 100 km. Et le premier test pour nouvelles idées.

Images sur: http://www.flickr.com/photos/30586388@N03/sets/72157616026645144/

A + Arno