Jeudi 8 Novembre - J7 bis

Etape finale : Iles Kerkenah - Sfax - Hammamet

Dernière étape et quelle dernière étape !!!

En raison de l'impératif du bac pour rejoindre Sfax, le premier départ est donc donné à 7H du parc fermé pour rejoindre le CH de départ à la station Agil 8 kilomètres plus loin. Cette horaire très matinal nous aura permis d'assister au lever de soleil, l'hôtel étant situé tout à l'Est.

lever_de_soleil.jpg lever_de_soleil_3.jpg

Je quitte donc le parc fermé à 7H09 et réalise le parcours neutralisé en compagnie de Roland mon prédécesseur au classement et Bassem, le Champion de Tunisie 2012? premier pilote tunisien de l'épreuve.

Départ réel à 7H54 pour un CH de 29 minutes, ça sent le piège ! Après seulement quelques case, mon RB décide de se scinder en 2 :-/ Je m'arrête pour le réparer et nous nous rendons ensuite à un magnifique point de vue, lieu choisi par Patrick pour y implanter un CP. Il fallait sans douter, un cul de sac de 2 km avec un demi-tour noté sur le RB ! A ce moment, nous sommes tout juste à 60km/H de moyenne, nous repartons donc sans plus tarder. J'aai tout de même pris le temps de vous faire cette photo :

lever_de_soleil_2.jpg

Le reste du RB se fera sans soucis, juste une petite accélération du rythme cardiaque lorsque j'entends le klaxonne de Karine qui arrive en mode "spéciale" pour pointer pile dans sa minute. Je vous avais dit que ce CH sentait le piège.

La spéciale n'est pas encore ouverte au moment de notre arrivée. C'est donc avec la présence des 22 pilotes encore en course que Christian, directeur de la spéciale fera son briefing. L'accent est porté sur la sécurité : Pas de chute, on a un bateau à prendre ;-) Cette spéciale dessine un carré avec donc 3 changements de direction vers la droite. Au premier, on nous signale la présence de sable sur les 2/3 gauche. En fait, c'est sur les 3/3 !!! Je m'étais préparé à passer à fond à l'intérieur, je me retrouve donc en glisse des deux pneus et traverse toute la largeur de la route. Quelle frayeur ! Dès lors, je roule tout en retenu alors que la spéciale est impeccable jusqu'à l'arrivée. Bref, l'essentiel est préservé, je sors de cette ES entier !

La liaison nous menant au bac est sans difficulté particulière. Afin de nous faire patienter avant l'embarquement, Sergeï décide d'offrir un baptême de 450 WRX à une des hotesses Red Bull ! Wheeling, freins arrière, drift de goret, Banza¨!!!

Vincent Philippe et Ze Chevalier de Groland :

Chevalier_Vincent.jpg

Sur le bateau, la direction de course nous informe que la liaison entre Sfax et la dernière spéciale est neutralisée. Le point de rassemblement est donné à la station Agil, CH d'arrivée de la veille afin de partir escortés par la garde républicaine. Je me place directement derrière les 2 Ténérées des ouvreurs. Nous traversons donc Sfax d'Est en Ouest girophares allumés, sirènes hurlantes, policiers sortant par les fenêtres des voitures afin de faire s'arrêter les plus récalcitrants ^_^

Un grand merci à Vincent Philippe qui a aidé du pied mon petit Duke et Karine Sliz qui a fait barrage à ma gauche afin que je ne me fasse pas dépasser sur les relances. Après 60 kilomètres, nous prenons la route de la spéciale au milieu des champs d'oliviers. Dès le premier gauche, je manque de chuter tellement ça glisse. Ca promet pour la spéciale. Le breafing de Eric, l'autre directeur de spéciale, est sans surprise : il s'est sorti avec la voiture, ça glisse donc un maximum. C'est la dernière, ce serait bête de s'en mettre une ! Michel #6 et son 990 SMR m'annonce qu'il roulera à 60% pour me permettre de faire un meilleur temps que lui...

Je rate complètement mon départ, j'ai même failli caler, sans doute la fatigue ajouté au stress. Une belle dérive dès les premiers virages me coupe toute vélléité d'attaque. Je sors tranquillement de la spéciale, rapidement rejoins par Bassem qui ne me quitte plus depuis 2 jours :-) Soudain, au moment d'aborder un virage à droite, je perds l'avant. Je relâche le frein, le Duke se redresse, je re-freine, rebelote, je décide donc de tirer tout droit dans le talus en sable, les deux pieds sortis. J'ai vraiment bien fait de faire la spéciale en mode cool, il n'y avait rien à gagner mais tout à perdre !

oliveraie.jpg

On rejoint ensuite la route principale que nous avions quittée pour faire cette dernière spéciale puis le CH de midi. Que le spectacle commence, parc fermé au bord du barbecue en bord de route :-) Très bon dernier repas avec un poulet grillé ! Nous laissons ensuite chacun un petit mot sur le petit mur des messages prévu pour nous !

barbeuk.jpg

Je me rends soudain compte que Michel n'est pas là. J'apprends ainsi son abandon suite à une chute dans l'ES, là où Eric est sorti en voiture :-/ Comme quoi, un rallye n'est jamais fini tant que la moto n'est pas au parc fermé !

Après 30 minutes de pause, c'est reparti pour la dernière liaison de 165 km nous menant sur le port de Yasmine - Hammamet dont 80 kilomètres d'autoroute... LEs 80 premiers kilomètres nous offrent les dernières portions sinueuses de ce TRT. A l’attaque de l'autoroute, Roland monte à ma hauteur pour m'indiquer qu'il va tracer, ce que je comprends tout à fait. Lorsqu'il accélère, je vois sa roue arrière qui tremble, il est à plat !!! Il parvient à se garer sur la bande d'arrêt d'urgence. Par chance, une dépanneuse arrive juste à cet instant mais ça sent la fin de l'aventure pour lui... Je repars toujours entre 95 et 100km/H suivi comme mon ombre par Bassem. Je compte les kilomètres restant et suis à l'affût du moindre bruit suspect en provenance de mon mono cylindre autrichien... Ce serait trop bête de casser maintenant !

Bassem, en bon Saint-Bernard, vient ensuite en aide à un autre pilote tunisien tomber en panne sèche à quelques kilomètres d'une station service. Dernière frayeur du rallye, nous rejoingnons le port de Hammamet avec une demie-heure d'avance. Roland est arrivé avec sa moto sur le plateau mais il avait laissé son carton de pointage sur la selle, celui-ci s'est donc envolé. La direction de course lui infligera 3H de pénalité pour le remorquage plus 3 minutes pour la perte de son carton, il plonge donc à l'avant dernière place du classement et moi, je termine ce TRT à la 9ème position ! YEEEEEEEESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS !!!

parck.jpg

Après un petit show sur le port suivi d'une interview, je rejoins l'hôtel pour mettre la moto une dernière fois au parc fermé. A mon arrivée, j'ai droit à une photo devant le podium sous l'arche Red Bull entouré des deux hotesses ^_^

Après une bonne douche et un apéro avec tout le* monde, place à la remise des prix en présence notamment de Monsieur Cyril Neveu !!! Patrick et Kais m'ont fait l'immense cadeau de me remettre une coupe pour le classement 125cc malgré l'absence de cette catégorie ! MERCI et à l'année prochaine, si Dieu le veut...

Après 7 jours de course, je suis complètement rincé !

droma.jpg

Un grand merci à tous les bénévoles tunisiens, aux bénévoles français, à Patrick et Kais pour leur super boulot, à Marcus pour l'aide à l'engagement et enfin à Carlo Scanu pour la mise à disposition de cette super machine !!!!!!!

Ludo #17 - KTM 125 Duke 2012