Motomag.com

Les blogs de Moto magazine

SMA, l’assoc d’aide aux motards accidentés

SMA, aide les motards victimes d’accidents et leurs entourages. Ecoute, conseil et réseau d’entraide. Par SMA

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 19 février 2017

MotoPort Tour : La tournée de l'ambassadeur au profit de SMA

Traversée de 8 pays d'Europe en passant par des magasins MotoPort. Objectif récupérer des fonds pour soutenir SMA.

Ils seront 3 motards Eddy, Laurent et Nicolas, à prendre le départ le 6 mars pour un périple de presque 4000 km, vous pourrez les suivre ici

Carte

On vous attend nombreux pour l'arrivée le 18 mars au magasin MotoPort Troyes autour d'un barbecue.

Si vous aussi, vous désirez nous soutenir, vous pouvez acheter un écusson (8 €) ou un autocollant (2 €) dans le magasin MotoPort Troyes. L'intégralité des ventes sera reversée à SMA.

ecusson

Merci à toute l'équipe de MotoPort Troyes

Appel de phare l'équipe de SMA

mercredi 25 avril 2012

La scandinavie en moto… des copains et les autres !

SMA (Solidarité motard accidenté) génère de bien belles histoires et de beaux gestes comme celui d'Adrien, futur grand voyageur à moto. Catalyser la solidarité, susciter l'aide de tous, chacun avec ses moyens… c'est quand même génial !

Voici un extrait du courrier qu'il nous a envoyé avant d'obtenir notre soutien :

{{Je fais partie de la famille des motards depuis un an seulement. L’envie de me lancer et de reprendre des cours de code (ce qui ne fut pas une mince affaire) et de pouvoir enfin goûter aux sensations de l’effet gyroscopique et de la force centrifuge (et autre.. ) me sont dues a l’unique envie de voyager.

Bien entendu, je pourrai me lancer dans un périple bien tranquillement au volant de ma Clio en écoutant rire et chansons et en régulant le chauffage ou la clim en fonction du climat extérieur..

Mais non, ça ne m’intéresse pas. Ce qui est captivant, et je suis certain que tous les motards partagent ce sentiment, c’est celui de liberté que l’on peut éprouver lorsque l’on chevauche son deux roues : on est seul, comme suspendu à un fil à explorer un monde différent, plus accessible et plus méritant.



Je n’épiloguerai pas sur le sujet que représentent les accidents de la route et les traumatismes que cela peut engendrer, car il est évident que nous y sommes attachés…

Je vais vous expliquer en quoi consiste mon projet : j’organise un voyage de deux semaines en moto cet été avec un ou deux amis motards. Ce périple consiste à faire le tour de la mer Baltique et ceci à moindre coût (camping, pâtes, soupe et café soluble).

Au-delà d’une simple envie de réaliser un trip moto, nous souhaitons que ce voyage soit symbolique…"

Et voilà, c'est ainsi qu'Adrien a contacté SMA pour associer le nom de notre association à son voyage. Il ne nous demande rien, mais s'engage à ce que notre association bénéficie de 50% de la donation qu'il va réunir auprès de sponsors pour mener le voyage de lui et ses amis à bien... !

Voici son blog golf de Botnie

mardi 24 avril 2012

West virolos et Sma

West Virolos est un forum motard comme il en y en a tant en France, devenu association. Ils ont décidé il y a 4 ans de faire un calendrier (type dieux du stade) et de reverser les bénéfices a une association. Donc chaque année à l’automne, les West Virolos racontent une histoire en se faisant photographier avec leur moto, Ils mettent en page le calendrier et vont le vendre dans leur belle région Nantaise. Cette année c'est SMA qui a été le bénéficiaire de cette aventure…

Voici le compte rendu de notre représentant Gilles :



J'étais présent à l'anniversaire de l'association de motards Nantais West Virolos en tant que représentant du conseil d’administration de Solidarité Motards Accidentés (SMA).

Au nom de SMA, je veux remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont participé à la réalisation du très beau calendrier, ainsi qu'à tous les membres du forum pour leur générosité. La solidarité motardes est toujours bien vivante, et c'est une grande force dans une société qui valorise l'individualité.

Nous avons été sensible à l'accueil chaleureux, que nous avons reçu. Toutes les personnes présentes nous ont intégrés immédiatement, naturellement et avec le sourire. Nous avons fait connaissance avec des motards et des motardes, qui vivent leur passion joyeusement et chez chacun, nous ressentions les qualités de cœur qui ont présidé à l'idée et à l'objectif du calendrier. Nous avons donc passé une excellente soirée qui restera dans nos souvenirs.

Enfin, nous remercions les organisateurs et les organisatrices, qui, avec bonne humeur, ont permis la réalisation de cet agréable anniversaire.

En souhaitant beaucoup d'autres anniversaires à West Virolos !

Pour trouver,le compte rendu du projet West Virolos, cliquez ici

mercredi 11 avril 2012

Accident de la route : une Victime = un coupable ? ben non !

« Allo maman, j’ai envie de manger chinois ». « J’arrive mon grand »

En voiture le soleil de décembre semble vouloir me réchauffer, mais je suis bien incapable de le ressentir. Je traverse un village de 1600 âmes. Sur la route principale une manifestation des salariés de la seule grosse entreprise qui menace de fermer. Je reste derrière respectant leur seul moyen d’expression. Des gendarmes viennent à moi demandant si je veux passer, je leur explique que non, que je ne peux pas briser ce pourquoi ces gens ce battent. Le commandant me dit alors, remonte on leur expliquera, ils t’en voudront pas.

Me voici sur le marché cherchant désespérément ces précieuses denrées. Je crois avoir pris un peu de tout. A vrai dire je me suis robotisée, un peu Shadocks mais avec deux trois idées avant expulsion.

Le téléphone sonne, mon cœur s’emballe, «Madame, je suis la maman du jeune homme qui a accidenté votre fils ». Avec une très grande délicatesse elle me demande des nouvelles. Immédiatement j’inverse les rôles, cette femme fait preuve d’un acte de courage, sa voix me laisse entendre qu’elle est dans un tourbillon d’émois cruels. Je l’écoute et tente de la rassurer. Non je ne lui en veux pas, lui laisse entendre que je respecte son courage de téléphoner. Cette maman me remercie, elle est malheureuse pour nos enfants. Et je la crois sincère.

Arrivée a l’hôpital le fait d’avoir entendu la voix de mon fils, mon cerveau ne me laissant que le choix que de penser ainsi. Je crois que ça va aller en s’arrangeant et vite. En réa avec les petits plats j’aperçois un sourire de mon fils de son visage tuméfié. Je peux encore le respirer. Ca y est je reprends le contrôle de mon cerveau, accident, dé-vascularisation, amputation, gangrène gazeuse, sa petite sœur, trouver une réa avec caisson hyper barre…polytraumatisé, pronostic vital engagé. Je demande à voir le chef de service il me rencontre dans une pièce isolée en la présence d’un infirmier (je sais que lorsque le protocole est ainsi c’est que ce n’est pas bon signe). Je lui demande « vous êtes susceptible de m’annoncer quoi ? » il me répond « tout »

Voilà ça va faire dix ans, sans une année sans hôpital ni pronostic vital réengagé. Mais, sans accident, a y bien y regarder c’est ce que l’on peut vivre tous les jours sans y penser.

Mais là je m’égare, et vous perds. Ce qui nous permet de continuer, réside essentiellement dans le fait que nous ne sommes pas dans la haine, qui si l’on y regarde bien ne nuit qu’à ceux qui l’éprouvent. Ni dans la vengeance, on croit que s‘il y a si ou cela on va se sentir mieux, mais que nenni. Pour se faire il faut se libérer de sentiments inutiles, afin de retrouver le gout des saveurs, et pouvoir aider au mieux ceux que nous aimons.

Ce jeune homme est passé au tribunal, à l’audience ses parents, ne savaient pas comment faire, partagés entre faut pas parler à la famille de l’accidenté, je ne veux pas que mon fils aille en prison. Qu’elle tourmente aussi pour eux, ce sont des parents qui aiment leur enfant et c’est bien légitime. Il est droit debout devant les juges et entend le verdict, je vois son corps comme recevant un coup de poing dans le sternum, un peu comme ces boules que nous avons à l’estomac. Ces parents sont anéantis. Et moi aussi, car le fait qu’il aille en prison ne changera rien, et en tant que partie civile, j’ai l’impression de valider la privation de liberté un homme. Et cela m’est très douloureux.

Un accident ce n’est pas qu’une famille de touchée mais deux, sans oublier tous ceux qui gravitent autour de nos vies.

On ne se lève pas le matin en se disant, tiens aujourd’hui je vais renverser quelqu’un tel un assassin.

jeudi 27 octobre 2011

Le livre plein de pudeur d'un jeune motard qui a flirté d'un peu trop près avec le bitume.

Attention, à l’ouverture de cet ouvrage un je ne sais quoi, a fait que nous n'avons pas pu le fermer avant la dernière page.

Mehdi

Patrick de SMA

Pour le trouver, lire un extrait, cliquez ici

mercredi 29 juin 2011

SMA est une association de victime de la route. Pas nouveau allez vous dire…

Sauf que SMA, a deux spécificités : d'une part ce n'est pas une assoc créée par des victimes de la route. Nous existons en tant qu'usagers de la route. C'est pour cela que SMA commence par le S de Solidarité… et non le V de Vengeance !

D'autre part, nous nous adressons aux accidentés motards. Parce que la moto, nous aimons cela et parce que pour nous, les conducteurs ne sont pas des assassins, car il est bien rare qu'ils aient volontairement tué ou blessé.

Mais aussi parce comme la plupart des motards, nous avons pris conscience qu'utiliser la route, les trottoirs ou les rues de la ville, quelque soit le type de véhicule, y compris en tant que piétons ou passagers est une activité à risque.

Nous n'avons pas attendu le choc effroyable de la perte d'un proche, pour soudain être obnubilé par la sécurité routière, quitte à en perdre toute objectivité et toute forme de compassion y compris pour ceux désignés "responsables".

"Responsable", voilà déjà un mot sur lequel il y aurait de quoi épiloguer à longueur de post, tout comme celui de "victime". Bien souvent l'un et l'autre se confondent.

Ce qui est certain par contre, c'est que toutes personnes impliquées dans un accident vit un drame………… dont l'isolement qui en suit trop souvent, y compris pour les proches, ne fait qu'accentuer les souffrances. Et c'est bien pour cela que Solidarité Motard Accidenté voit sa raison d'être. Nous sommes motards mais aussi professionnels de santé, et c'est à ce double titre que nous intervenons en ayant créé une chaîne de soutien et d'aide en tout genre (écoute, conseil..)

Au travers des exemples que nous vivons depuis plusieurs années, nous allons dans ce blog tenter de vous faire partager des moments forts, des drames, mais aussi de très belles choses pour donner espoir à ceux que les accidents de la vie n'ont pas épargnés…

logo